"Un Picasso 100 euros" : report du tirage de la loterie pour gagner une oeuvre du maître

Pablo Picasso, \"Nature morte\", huile sur toile, 22,9 cm x 45,7 cm
Pablo Picasso, "Nature morte", huile sur toile, 22,9 cm x 45,7 cm (© Succession Picasso, Paris, 2019)

Le tirage de la loterie, au profit d'une ONG, est reporté pour permettre de prolonger la vente des billets non vendus. 

Le tirage de la loterie "Gagner un Picasso", prévu ce lundi, et qui vise à financer des projets d'accès à l'eau de l'ONG CARE, a été reporté à fin mars, en raison des billets encore non achetés, annonce lundi l'équipe de "un Picasso 100 euros".

Il reste "encore des billets à vendre", alors que "le but de cette opération est de lever un maximum de fonds pour CARE" d'où ce report qui vise à "collecter un maximum de fonds, afin de pouvoir tenir notre promesse d'apporter de l'eau propre à 200.000 personnes à Madagascar, au Cameroun et au Maroc", indiquent les organisateurs dans un communiqué.

"Ce report a été approuvé par la Préfecture de Police, qui autorise l'ensemble de l'opération. En aucun cas le tirage au sort ne sera reporté au-delà du 30 mars", précisent-ils.

20 millions d'euros attendus

Deux cent mille billets à 100 euros doivent être vendus. Ils sont en vente sur le site 1picasso100euros.com et Christie's hébergera le tirage au sort à Paris dans sa salle de vente.

Composition géométrique dans laquelle figurent un morceau de journal et un verre d'absinthe, Nature morte, qui restera exposé au Musée Picasso jusqu'au tirage, a été réalisé en 1921. Il a une valeur de un million d'euros.

Pablo Picasso, \"Nature morte\", huile sur toile, 22,9 cm x 45,7 cm
Pablo Picasso, "Nature morte", huile sur toile, 22,9 cm x 45,7 cm (© Succession Picasso, Paris, 2019)

Avec la loterie, les organisateurs espèrent réunir 20 millions d'euros. Un million sera versé au propriétaire du tableau, le collectionneur David Nahmad, et le reste sera utilisé pour financer un projet de l'ONG Care en Afrique.

En 2013, les organisateurs de cette loterie avaient déjà testé le concept et étaient parvenus à réunir 5 millions pour rénover la ville libanaise de Tyr.

Vous êtes à nouveau en ligne