Un marchand d'art offre un tableau de Spranger au Rijksmuseum d'Amsterdam en hommage aux victimes du coronavirus

\"Le Christ mort soutenu par les anges\" de Bartholomeus Spranger, offert par le marchand d\'art Bob Haboldt au Rijksmuseum d\'Amsterdam en hommage aux victimes du Covid-19 (détail)
"Le Christ mort soutenu par les anges" de Bartholomeus Spranger, offert par le marchand d'art Bob Haboldt au Rijksmuseum d'Amsterdam en hommage aux victimes du Covid-19 (détail) (CAROLA VAN WIJK / RIJKSMUSEUM / AFP)

Les collections du Rijksmuseum, qui rouvre le 1er  juin, s'enrichissent d'une peinture sur cuivre de Bartholomeus Spranger, offerte par le marchand d'art Bob Haboldt en hommage aux victimes du Covid-19

Le Rijksmuseum d'Amsterdam exposera dès sa réouverture lundi une nouvelle oeuvre dans sa collection, un tableau du XVIe siècle du peintre flamand Bartholomeus Spranger (1546-1611), donné par un marchand d'art en hommage aux victimes du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le musée.

"Le Rijksmuseum a reçu une peinture exceptionnelle de Bartholomeus Spranger de la part du marchand d'art et collectionneur Bob Haboldt", a déclaré le musée dans un communiqué.

Spranger, peintre, dessinateur et graveur flamand, est un des principaux représentants du maniérisme du Nord. Son tableau Le Christ mort soutenu par les anges, huile sur cuivre réalisée vers 1587, sera exposé dès la réouverture lundi du musée, fermé depuis mi-mars à cause de la pandémie. Cette peinture de 33 cm sur 26 était au départ une oeuvre de dévotion privée mais elle est devenue célèbre quand en 1587 l'artiste Hendrick Goltzius l'a copiée et que des épreuves en ont été largement diffusées, indique le musée.

Le tableau devait être vendu dans une foire qui a été annulée

"Le coronavirus m'a touché, surtout émotionnellement. Cela m'a fait réfléchir. Comment puis-je contribuer ? Comment se souvenir de cette période?", a déclaré Bob Haboldt, cité dans le communiqué. "J'ai décidé de faire don de cette oeuvre exceptionnelle de Bartholomeus Spranger au Rijksmuseum", a-t-il poursuivi. "En premier lieu pour tout le monde, en hommage aux victimes du Covid-19, mais aussi comme exemple pour que chacun fasse une bonne action pour les musées. J'espère que d'autres suivront", a-t-il ajouté.

Bob Haboldt avait initialement mis en vente le tableau lors de la prestigieuse foire internationale d'art et d'antiquités TEFAF de Maastricht, aux Pays-Bas, mais la vente a été annulée après la fermeture de la foire à cause de l'épidémie.

Aucun prix n'a été rendu public, mais une autre oeuvre de Spranger, plus grande, a précédemment été vendue pour 5,5 millions d'euros à la TEFAF, selon les médias locaux.

\"Le Christ mort soutenu par les anges\" de Bartholomeus Spranger, offert par le marchand d\'art Bob Haboldt au Rijksmuseum d\'Amsterdam en hommage aux victimes du Covid-19
"Le Christ mort soutenu par les anges" de Bartholomeus Spranger, offert par le marchand d'art Bob Haboldt au Rijksmuseum d'Amsterdam en hommage aux victimes du Covid-19 (© CAROLA VAN WIJK / RIJKSMUSEUM / AFP)

Réouverture le 1er juin avec une exposition sur le baroque romain

"Nous voyons qu'en cette période difficile, l'art offre beaucoup de réconfort et qu'il est une source d'espoir et de réflexion", a pour sa part déclaré Taco Dibbits, directeur du Rijksmuseum, qui possède dans sa collection deux autres oeuvres de Spranger.

Le Rijksmuseum d'Amsterdam, plus important musée des Pays-Bas, rouvre lundi 1er juin au public, avec des mesures de précaution : des sens de circulation ont été établis, il faut réserver son heure d'arrivée (on peut rester ensuite autant qu'on veut) et le nombre de visiteurs sera limité. Outre ses collections, notamment de peintures du siècle d'or néerlandais, il présente jusqu'au 15 septembre une exposition sur les débuts du baroque à Rome, avec Caravage et le Bernin.



Vous êtes à nouveau en ligne