Le revolver qui aurait tué Vincent Van Gogh vendu aux enchères

France 2

Un calibre 7 découvert par hasard par un agriculteur va être vendu aux enchères mercredi 19 juin. C'est avec cette arme que Vincent Van Gogh se serait donné la mort.

Le revolver est rouillé par un long séjour dans la terre du champ où Vincent Van Gogh met fin à ses jours le 28 juillet 1790. Mortellement blessé, il meurt dans l'auberge où il séjournait deux jours plus tard. Pour la famille de l'auberge Ravoux d'Auvers-sur-Oise (Val-d'Oise), propriétaire de l'objet, c'est bien l'arme du maître hollandais. Cette arme pourrait ainsi bien être la plus célèbre de l'histoire de l'art.

40 000 euros minimum

Suicidaire et déprimé, Vincent Van Gogh va passer à Auvers-sur-Oise la période la plus prolifique de sa vie. Plus de 70 toiles seront peintes dans ce petit village. Point final d'une œuvre mondialement connue, le revolver avec lequel Vincent Van Gogh se serait donné la mort, mis aux enchères à Paris par la maison Auction Art mercredi 19 juin, est estimé à plus de 40 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne