Exposition "Humans" à Bordeaux : la place de l'individu dans la société à travers le regard de onze artistes contemporains chinois

Une oeuvre de l\'artiste chinois Liu Bolin lors de l\'exposition \"Le Theatre des apparences\" Musee de l\'Elysee  à Lausanne (Suisse), le 16 October 2018 
Une oeuvre de l'artiste chinois Liu Bolin lors de l'exposition "Le Theatre des apparences" Musee de l'Elysee  à Lausanne (Suisse), le 16 October 2018  (JEAN-CHRISTOPHE BOTT / KEYSTONE)

A Bordeaux, l'Institut Culturel Bernard Magrez a invité onze des plus importants artistes contemporains chinois à s'exprimer sur la représentation de l'individu dans la société chinoise actuelle. Jusqu'au 16 février 2020.

Être artiste n'est pas facile en Chine. La liberté qu'exige la sincérité du geste créateur s'accorde mal avec un régime qui interprète tout en terme politique. La Chine d'aujourd'hui, sous la présidence Xi, n'a rien à envier à ce qu'elle fut sous Mao : un prix Nobel de la paix chinois, Liu Xiaobo, est mort en prison en 2017. Les onze artistes contemporains qui exposent à Bordeaux jusqu'au 16 février prennent tous des risques. Mais en France, ils sont sûrs que leurs oeuvres seront considérées comme telles et non comme des outrages au régime ou des déclarations de guerre au pouvoir. Pourtant, les artistes eux-mêmes savent que rien n'est innocent.

Pour moi, l'art c'est subversif, surtout dans un pays comme la Chine en raison du parti communiste. En 2008, lors des Jeux Olympiques, le gouvernement a voulu montrer une bonne image du pays. Mais nous, les artistes, on sait que c'est faux.Zhen GaoGao Brothers

CMS-ContentHasMedias_4147645

Peinture, sculpture, photographie, montages... le support change mais le thème est respecté. Même si ce thème, justement, évoquant la place et l'image de l'individu dans la société chinoise, a tout de subversif. C'est ainsi que le travail de Zhen Gao, l'un des onze, est visible en France et ne le sera pas à Pékin, justement jugé subversif.

Le regard est critique mais les oeuvres ne sont pas que politiques, leurs qualités artistiques sont indéniables et la personnalité de chacun bien marquée. Le temps est loin du réalisme dialectique qui gommait la personnalité...  l'individualité justement illustrée par les oeuvres choisies pour composer Humans.

Issus d'un pays qui se dit toujours communiste, chacune des quatre-vingts oeuvres exposées à Bordeaux est cotée aux alentours de 100 000 euros. Cela fait combien, en yuans ?

Humans
Exposition collective de onze artistes contemporains chinois
Institut Culturel Bernard Magrez
Jusqu'au 16 février 2020

Vous êtes à nouveau en ligne