Enki Bilal, le visionnaire pessimiste : une exposition événement à Landerneau

Le sommeil du monstre 1998. Enki Bilal, atelier de l\'artiste
Le sommeil du monstre 1998. Enki Bilal, atelier de l'artiste (FHEL, 2020)

C'est l'une des expositions phares de l'été en Bretagne. A partir du 18 juillet, le Fonds Hélène et Edouard Leclerc accueille Enki Bilal à Landerneau. L'occasion de découvrir toutes les facettes de cette sommité de la bande dessinée.

Il est pour beaucoup d'entre nous, un grand monsieur de la bande dessinée. Tout au long de sa carrière Enki Bilal a aussi mis un point d'honneur à explorer d'autres champs que le dessin, comme la peinture et la réalisation. Pour la première fois, une exposition qui regroupe près de 200 toiles lui est consacrée à Landerneau. L'artiste y dévoile ses nombreux champs d'investigation, tels l'illustration ou encore le cinéma. Avec toujours cette atmosphère si particulière, ces personnages blafards, cabossés, percutés, dans des teintes de gris, de bleu et de rouge sang.

J'ai parfaitement compris comment fonctionnait le monde. Je ne me sens pas visionnaire, je me sens surtout comme dépositaire d'une luciditéEnki Bilal

Dans ses œuvres, Enki Bilal se plaît à raconter un monde à la fois futuriste et profondément ancré dans la réalité de son époque. Avec parfois quelques coups d'avance sur les événements qui marqueront l'Histoire : la fin du communisme, la chute du mur de Berlin, la montée de l'obscurantisme religieux ou encore les déflagrations du terrorisme.

Des travaux inédits

L'exposition met en résonance ses œuvres avec d'autres artistes, qui comme lui, ont regardé la triste réalité en face. L’horreur de la guerre chez Jacques Callot et Francisco de Goya ou le fantastique chez Gustave Doré. "C’est comme si on se transmettait un flambeau inconsciemment entre artistes à travers le temps," raconte le dessinateur.

Certaines travaux inédits, comme les trois toiles réalisées en écho au célèbre tableau de Picasso, Guernica, sont également présentés à Landerneau.

"La vision d’Enki Bilal est réaliste et fantastique, pessimiste et terrible, témoigne Serge Lemoine, commissaire en chef de l'exposition. Elle est profondément marquée par l’Histoire et d’une force rarement exprimée."

Exposition Enki Bilal
Du 18 juillet 2020 au 4 janvier 2021. Réservation en ligne.
Fonds Hélène et Edouard Leclerc, Landerneau

Vous êtes à nouveau en ligne