"Dalí, une histoire de la peinture" : exposition événement à Monaco pour les 30 ans de sa disparition

Exposition \"Dali, une histoire de la peinture\" au Grimaldi Forum de monaco , du 6 juillet au 8 septembre 2019
Exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum de monaco , du 6 juillet au 8 septembre 2019 (JEAN FRANCOIS OTTONELLO / MAXPPP)

Le Grimaldi Forum de Monaco consacre sa grande exposition estivale au maître catalan. En une centaine d’œuvres, les visiteurs sont conviés à un parcours chronologique balayant plus de 70 ans de création.

En cette année de célébration du 30e anniversaire de la mort de Dalí (1904-1989), le Grimaldi Forum de Monaco rend hommage à cet artiste unique, figure de la peinture du 20e siècle, en perpétuelle évolution. Cette exposition exceptionnelle regroupant une centaine d’œuvres de 1912 à 1983, permet de découvrir les différentes étapes de sa création et les peintres qui l’ont influencé.

Oubliez le personnage public et ses frasques, l’exposition monégasque se focalise sur Dalí le peintre. Sur 4000 m2, le parcours chronologique réunit une centaine de peintures et de dessins provenant notamment des musées Dalí de Figueres et du musée Reina Sofia de Madrid.

Salvador Dalí, Autoportrait au cou raphaélesque, c. 1921 Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres
Salvador Dalí, Autoportrait au cou raphaélesque, c. 1921 Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres (© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí / Adagp, Paris 2019)

L'avant-guerre

Une sélection qui montre comment tout au long de son parcours artistique, Dalí s’inspirera puis s’affranchira de toutes les avant-gardes européennes, l’impressionnisme, le cubisme, la peinture métaphysique et l’abstraction. Une large place est également faite à l’époque surréaliste des années 1920-1930 et l’invention de sa méthode paranoïaque-critique.

Salvador Dalí, \"Personnages couchés sur le sable\", 1926
Salvador Dalí, "Personnages couchés sur le sable", 1926 (© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí / Adagp, Paris 2019)

Gala

A partir des années 1940, sous l’influence de sa muse et épouse Gala, Dalí s’intéresse à la Renaissance, au classicisme et à la peinture religieuse. Une passion qui se retrouve à l’époque dans ses écrits. Une nouvelle période de création s’ouvre alors pour l’artiste : la mystico-nucléaire.  

Salvador Dalí, Dématérialisation près du nez de Néron, 1947
Salvador Dalí, Dématérialisation près du nez de Néron, 1947 (© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí / Adagp, Paris 2019)

Warhol et les autres

Durant les années 1970, Dalí montre son intérêt pour l’art américain et notamment l’hyperréalisme. Il s’intéresse également à la science, à la troisième dimension et aux effets optiques, donnant naissance à ses peintures stéréoscopiques.

Salvador Dalí, \"Dalí de dos peignant Gala vue de dos éternisée par six cornées virtuelles provisoirement réfléchies par six vrais miroirs.\" Œuvre stéréoscopique, 1972-1973
Salvador Dalí, "Dalí de dos peignant Gala vue de dos éternisée par six cornées virtuelles provisoirement réfléchies par six vrais miroirs." Œuvre stéréoscopique, 1972-1973 (© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí / Adagp, Paris 2019)

Influences et expériences

L’exposition s’achève par une évocation des 50 Secrets magiques, véritable traité de peinture publié par l’artiste en 1948, où il répertorie les maîtres les plus importants de l’histoire de l’art, Raphaël, Léonard de Vinci, Vermeer, Vélasquez ou encore Picasso.

Batlles-Compte, Salvador Dalí peignant dans l’oliveraie de Portlligat, 1948
Batlles-Compte, Salvador Dalí peignant dans l’oliveraie de Portlligat, 1948 (© Batlles- Compte Droits d’image de Salvador Dalí réservés. Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2019)

Exposition "Dali, une histoire de la peinture" au Grimaldi Forum de Monaco , du 6 juillet au 8 septembre 2019

Vous êtes à nouveau en ligne