Arthur, le petit peintre des SDF, héros du prochain film de Gilles de Maistre

Pendant 3 jours, Gilles de Maistre a filmé Arthur Soufflet dans son environnement familial.
Pendant 3 jours, Gilles de Maistre a filmé Arthur Soufflet dans son environnement familial. (PHOTOPQR/LE PARISIEN/Jeanne Magnien)

Vous connaissez peut-être son histoire incroyable. Arthur Soufflet, petit Cambrésien de 10 ans à peine, peint des toiles qu’il vend au profit des SDF. Une démarche d’une générosité hors du commun qui, après avoir fait la une des médias, sera au centre du prochain documentaire de Gilles de Maistre, produit par Disney. "Demain est à nous" sortira au cinéma le 25 septembre prochain.

C. Chevalier / B. Théry / A. Da Fonseca
 
Arthur est un petit garçon comme les autres, ou presque. Depuis qu’il a découvert la misère dans une rue de Saint-Malo alors qu’il n’avait que 4 ans, l’enfant n’a qu’un but : aider les sans domicile fixe. Afin de récolter des fonds qui lui servent à acheter de la nourriture pour les plus démunis, il peint des toiles qu’il vend, d’abord à son entourage puis, le bouche-à-oreille aidant, à des anonymes. En décembre dernier, l’artiste en herbe a organisé une exposition dans une galerie de Douai au terme de laquelle il a collecté 500 euros !

Des enfants qui changent le monde

Cette démarche hors du commun a ému Gilles de Maistre. Le réalisateur et producteur nommé aux César en 2008 pour son documentaire "Le premier cri", travaille en ce moment sur un projet qui l’a conduit aux quatre coins de la planète. "Demain est à nous" raconte l’histoire de "ces enfants qui changent le monde" (c’est d’ailleurs le sous-titre du film). Des Etats-Unis à l’Inde en passant par l’Afrique et l’Amérique du Sud, l’ancien journaliste d’investigation a rencontré des enfants et des adolescents qui ont décidé de changer les choses. Arthur en fait partie. "Comment c'est possible qu'à Cambrai, au milieu de cette rue, il y ait un enfant qui a décidé de changer le monde ? Comment ça nait ?", s'interroge le ralisateur. "Je pense que c'est un contexte familial évidemment, mais c'est aussi une énergie, quelque chose d'assez profond qui nait dans le monde".
Sur sa page Facebook "D'toiles pour les pauvres", Arthur affirme être un enfant comme les autres. Son rêve n'est pas de devenir célèbre - même si le film de Gilles de Maistre produit et distribué par le géant Disney y contribuera forcément. Ce que le petit garçon espère c'est que sa nouvelle notoriété lui permettre de récolter suffisamment d'argent pour offrir un toit à ceux qui n'en ont pas.
Vous êtes à nouveau en ligne