Le théâtre inédit de Pablo Picasso aux Invalides

Pablo Picasso (1881-1973), Massacre en Corée, Vallauris, 18 janvier 1951, Paris, Musée national Picasso-Paris, dation Pablo Picasso, 1979
Pablo Picasso (1881-1973), Massacre en Corée, Vallauris, 18 janvier 1951, Paris, Musée national Picasso-Paris, dation Pablo Picasso, 1979 (©RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) /Mathieu Rabeau /Succession Picasso 2019)

Le musée de l'Armée vous propose de découvrir une oeuvre méconnue de Pablo Picasso. Dans Le désir attrapé par la queue, l'artiste prolifique revient de manière théâtrale sur la période de l'Occupation.

L'exposition Picasso et la guerre au musée de l'Armée de Paris réserve bien des surprises. Le désir attrapé par la queue est l'une d'elle. Ce n'est pas le nom d'une sculpture ou d'une peinture inédite de l'artiste espagnol mais le titre de l'une de ses pièces de théâtre. Picasso s'est nourrit des privations vécues pendant l'Occupation pour écrire ce texte méconnu. Une pièce surréaliste à laquelle le comédien et auteur Thierry Harcourt donne vie, en marge de l'exposition aux Invalides.

C'est un hymne à l'amour, à la nourriture, au sexe, à la vie malgré toutThierry Harcourtmetteur en scène

C'est l'une des facettes oubliées de l'oeuvre de Pablo Picasso. Des textes qui n'ont pas résisté au tamis de l'Histoire et de l'Art. Picasso le peintre, le sculpteur, le dessinateur était aussi auteur de poèmes et auteur de théâtre. Il a écrit trois pièces dont Le désir attrapé par la queue, dans laquelle il revient sur la faim, le froid ou l'amour pendant la Seconde guerre mondiale.

"Incongrue, absurde, atypique"

Les comédiens n'hésitent pas à parler d'une pièce "incongrue", "absurde", "atypique". Ecrite en 1941, elle sera très rarement jouée. La première fois, ce fut en 1944 lors d'une représentation privée pour les amis du peintre. La mise en scène est alors signée Albert Camus. 

"A l'époque, il était considéré par l'occupant comme un artiste dégénéré et il ne pouvait pas faire autant d'expostions qu'il le voulait, donc je pense qu'il a cherché aussi un autre moyen d'expression", explique la comédienne Delphine Depardieu.

Picasso et les guerres

Artiste du XXe siècle, Pablo Picasso aura été l'observateur actif des conflits mondiaux. Le musée de l'Armée et le Musée national Picasso-Paris proposent de redécouvrir son oeuvre par le prisme de la guerre. La guerre civile espagnole et le bombardement de Guernica lui inspireront la toile éponyme. Témoin de la Seconde guerre mondiale, du conflit en Corée, ou de la guerre du Vietnam, il se met ensuite à peindre et à dessiner des symboles de paix. 

Le désir attrapé par la queue de Pablo Picasso. Salle Turenne, musée de l'Armée aux Invalides, jusqu'au 14 juillet 2019. Les samedis et dimanches à 12h, 14h30 et 16h.

Exposition Picasso et la guerre au musée de l'Armée aux Invalides, jusqu'au 28 juillet 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne