Opération "La Culture près de chez vous" : le Louvre prête le "François 1er" du Titien au musée d'Evreux

François 1er de Titien à Evreux
François 1er de Titien à Evreux (France 3 / Culturebox)

Le portrait de François 1er, réalisé en 1538 par Titien, vient d'être accroché au Musée d'art, histoire et archéologie d'Evreux. Ce prêt du musée du Louvre s'inscrit dans le cadre de l'opération "La Culture près de chez vous". Une oeuvre à contempler à partir du 9 février jusqu'au 5 mai.

Quand il peint, en 1538, le portrait de François 1er pour le poète italien Pierre l’Arétin soucieux de s'attirer les bonnes grâces du roi de France, Titien rend toute sa majesté au monarque. Il ne l'a pourtant pas peint d'après nature, mais à partir d'une médaille réalisée par l'orfèvre florentin Benvenuto Cellini.

"On a une tête un peu plate, parce que de profil, mais le profil est bien modelé et on a ce corps qui se déploie dans l'espace. C'est un beau morceau de peinture, on sent que Titien s'est bien amusé."

Laura Gosse
Régisseuse du musée d'Art,
Histoire et Archéologie d'Évreux

Ce tableau connu dans le monde entier, Laura Gosse l'a vu maintes fois, mais la conservatrice du musée d'Evreux ne cache pas sa joie et son émotion en l'accueillant à Evreux.


Reportage France 3 Normandie : E. Lombaert / E. Laperdrix / P. Léonard

Le Musée d'art, histoire et archéologie a dû s'adapter pour que l'oeuvre vieille de près de 500 ans ne risque pas de souffrir de ce transfert momentané. Le Louvre a demandé qu'un caisson climatique soit installé autour du tableau, pour assurer une stabilité de température et le protéger contre la poussière.

Manet, Van Gogh, David : voyage en région

Dans le cadre de l'opération "La Culture près de chez vous", le ministère organise le prêt à des musées en région d'oeuvres d'art appartenant aux collections des grands musées parisiens. C'est ainsi que "Le port de Boulogne" de Manet a été prêté à Boulogne-sur-Mer, que le musée Gassendi de Digne accueille "Les roulottes" de Vincent Van Gogh. et que le musée de Sens expose "La mort de Marat" de David.

Vous êtes à nouveau en ligne