Menton : le musée Jean Cocteau submergé par l'eau, des oeuvres abîmées

Inondations au musée Jean Cocteau de Menton (30 octobre 2018)
Inondations au musée Jean Cocteau de Menton (30 octobre 2018) (Jean-François Ottonello / PhotoPQR / Nice Matin / MaxPPP)

Une centaine d'oeuvres du musée municipal Jean-Cocteau de Menton (Alpes-Maritimes) ont été abîmées après une submersion marine intervenue lundi soir, ont indiqué mardi les services de la ville, qui vont commencer à les déménager dans la nuit pour tenter de les sauver.

"Ces oeuvres, essentiellement des oeuvres sur papier, vont être transportées à partir de cette nuit au Palais de l'Europe (un bâtiment situé en centre-ville, ndlr) par les pompiers et les services municipaux, de manière à y être étalées et séchées sur une surface de 1 000 m2", a précisé cette source sans donner de détails sur les dommages.

1,50 m d'eau s'est infiltrée dans le sous-sol du musée Jean Cocteau, a rapporté Nice-Matin.

Des experts de la direction régionale des affaires culturelles sont attendus dans les jours qui viennent pour évaluer les dégâts.

Une inondation "soudaine et extrêmement violente"

Dans un communiqué, la ville de Menton indique par ailleurs que "la submersion marine soudaine et extrêmement violente" qui a touché l'ensemble du front de mer de Menton, et provoqué de nombreux autres dégâts dans le port ou dans des établissements de plage, "est du jamais vu depuis les années 40 de mémoire de Mentonnais".

La ville indique sa volonté de déposer une demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.
 
Inauguré en 2011 et bâti autour de la collection donnée à la ville par l'homme d'affaires Séverin Wunderman, le musée Jean-Cocteau a été construit en front de mer, près des halles municipales, et il est simplement séparé de la plage par la route littorale. Le bâtiment lui-même, une carapace de béton poli profilé comme posée sur une boîte de verre, a été dessiné par l'architecte Rudy Ricciotti, à qui l'on doit également le Mucem de Marseille.
 
Ce bâtiment est en grande partie enterré et la collection de Séverin Wunderman, riche de 1800 pièces dont près d'un millier signées de Jean Cocteau, est stockée au sous-sol, ce qui peut expliquer les dégâts occasionnés. L'exposition en cours, consacrée à l'artiste italien Valerio Adami et présentée en rez-de-chaussée, n'a pas été touchée par les inondations.
 
Vous êtes à nouveau en ligne