Coronavirus : le Louvre toujours fermé après le nouveau vote d'un droit de retrait des salariés

Musée du Louvre, 11 février 2020
Musée du Louvre, 11 février 2020 (THIERRY THOREL / NURPHOTO)

Les agents du Louvre avaient déjà exercé dimanche 1er mars leur droit de retrait. 

Les salariés du Louvre, inquiets de l'épidémie de coronavirus, ont voté à nouveau lundi matin en assemblée générale un droit de retrait, a indiqué à l'AFP Christian Galani, membre du personnel du Louvre et du bureau national de la CGT Culture.

L'établissement, qui devait ouvrir normalement à 9H00, gardait portes closes dans l'attente de l'issue de la réunion d'agents du musée qui a eu lieu ce lundi matin. 

Les salariés réclament des mesures claires

Les agents du Louvre avaient déjà exercé dimanche leur droit de retrait, qui permet à un salarié de cesser le travail pour cause de danger "grave et imminent pour sa vie ou sa santé", entraînant la fermeture du musée, qui n'a pas rouvert depuis.

Le droit de retrait exercé par les agents met en avant, selon Céline Alcazar, employée du musée du Louvre interrogée dimanche 1er mars par Franceinfo un "manque d'anticipation au musée du Louvre", précisant que "les agents ne revendiquent rien, ils souhaitent que la direction générale prenne des mesures très claires face à cette phase 2" de l'épidémie. 

La fermeture du Louvre n'est pas nécessaire

Un CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) exceptionnel se tenait lundi à la mi-journée, qui sera suivi à 14H00 d'un CHSCT ministériel, a-t-il précisé.

"Le musée du Louvre est pleinement mobilisé. La direction générale suit l'évolution en temps réel. Le Louvre prend toutes les mesures de sécurité nécessaires à la sécurité des agents et des visiteurs", a indiqué de son côté Maxence Langlois-Berthelot, administrateur général du musée du Louvre, dans une déclaration lue devant les journalistes.

"Les autorités, ministre de la Culture et ministère Santé, ont rappelé que la fermeture du Louvre n'est pas nécessaire. Le Louvre met en oeuvre toutes les procédures qui nous sont transmises", a-t-il ajouté, confirmant la tenue d'une "réunion regroupant les établissements culturels" au ministère de la Culture lundi après-midi.

La France a annoncé samedi l'annulation de tous les rassemblements en milieu fermé de plus de 5.000 personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne