Léonard de Vinci : "Il est considéré à tort comme un homme du futur, alors que c'était un homme du Moyen Age"

Les dessins techniques de la machine volante de Léonard de Vinci, exposés au Louvre, le 23 octobre 2019.
Les dessins techniques de la machine volante de Léonard de Vinci, exposés au Louvre, le 23 octobre 2019. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Présenté comme un ingénieur avant-gardiste, Léonard de Vinci est davantage un homme qui savait faire "la synthèse des savoirs de son temps", estime Pascal Brioist.

Pourquoi Léonard de Vinci exerce-t-il une telle fascination ? Alors que la plus grande rétrospective qui lui est consacrée s'est ouverte jeudi 24 octobre au Louvre, Pascal Brioist, historien spécialiste de Léonard De Vinci, auteur de Les audaces de Léonard De Vinci (Stock, avril 2019), explique sur franceinfo que Léonard de Vinci est considéré à défaut comme "un homme du futur", or "c'est complètement un homme du Moyen-Âge."

Génie de la peinture, du dessin, des arts et des sciences, certains estiment qu'il aurait anticipé ce que deviendraient des siècles plus tard l'avion ou encore l'hélicoptère. Mais "on exagère complétement", défend Pascal Brioist. "Là c'est notre lecture rétrospective. On plaque ce que nous savons du présent sur le passé. Plus qu'un homme du futur c'est un homme du Moyen Âge. Il fait la synthèse des savoirs de son temps".

Ainsi, "bien des dessins de Léonard de Vinci sont des dessins d'inventions qui le précèdent. Mais il va plus loin que ses prédécesseurs en ayant une approche technologique globale", explique l'historien. 

"Beaucoup de doutes sur les machines volantes"

Certes, "on a des cas particuliers où on sait que les machines de Léonard ont été construites. C'est le cas d'un lion automate qui avançait jusqu'au roi de France, et ouvrait son poitrail pour lancer des fleurs de lys. Il n'y a pas de doute, c'est une machine qui a été fabriquée. Mais sur les machines volantes par exemple, on a beaucoup de doute. Certaines ont sans doute été de l'étoffe des rêves. Ce sont des choses qui parfois ne fonctionnent pas. Dans certains livres on essaye de faire marcher à tout prix les inventions de Léonard, alors que non, il y a beaucoup d'erreurs."

Pour l'historien, si la légende du "Léonard peintre" s'est tout de suite mise en place, "sur Léonard ingénieur, c'est quand on commence à publier Léonard," explique Pascal Brioist. "Tout était resté manuscrit jusqu'en 1880 et en 1880, en pleine période Jules Verne, on découvre un type qui a inventé l'avion, la mitrailleuse, le char d'assaut et on en fait celui qui a inventé le futur. Mais c'est un regard qui vient du 19e siècle et du 20e siècle. Ce n'est pas ce qu'il était véritablement."

Vous êtes à nouveau en ligne