Le défilé du 14 juillet : œuvre inédite du jeune Cabu à Châlons-en-Champagne

Le défilé du 14 juillet 1951 (détails). Le trait sûr et malicieux du jeune Cabu alors âgé de 13 ans.
Le défilé du 14 juillet 1951 (détails). Le trait sûr et malicieux du jeune Cabu alors âgé de 13 ans. (France 3 Culturebox)

La Duduchothèque de Châlons-en-Champagne expose une nouvelle sélection de dessins de jeunesse de Cabu. L'exposition est centrée autour d'un trésor qui n'avait encore jamais été présenté au public. "Le défilé du 14 juillet à Courzy-sur-le-Haricot", une fresque de trois mètres quarante de long a été réalisée par Cabu alors qu'il n'avait que treize ans.

L'immense fresque était roulée dans une cagette, cachée sous un escalier. Le caricaturiste avait pour habitude de tout garder. Véronique Cabut, la veuve du dessinateur, l'a retrouvée récemment, un peu par hasard et l'a immédiatement remise à la Duduchothèque. Cette médiathèque inaugurée en décembre 2018  à Châlons-en-Champagne rend hommage au dessinateur assassiné le 7 janvier 2015, lors des attentats contre Charlie Hebdo.

Reportage France 3 Champagne-Ardenne, M. Fournier / P. Mercier / M. Pereira

Un trait de crayon assuré et malicieux

Derrière les quatre-vingt treize personnages et les saynètes rocambolesques, on reconnaît le trait de crayon assuré et malicieux du caricaturiste. L'adolescent Jean Cabut avait beau n'avoir que 13 ans en juillet 1951, il avait déjà son style. Le choix du noir et blanc et la référence à ses maîtres : Searle, Grove et Dubout. "Il s'inspire beaucoup d'Albert Dubout, confirme Anne-Sophie Canton, médiatrice du patrimoine. Dans les dessins de Cabu on reconnaît  l'esprit foisonnant et certains personnages de Dubout, son tout premier maître."

De l'humour dans le moinde détail. Sur trois mètres quarante de long et quarante centimètres de haut, le jeune Jean Cabut croque tout et tout le monde avec facétie. "Il aimait les gens, raconte la directrice de la Duduchothèque, Pascaline Watier. Il aimait trouver leurs petits travers et les développer à travers toutes sortes de situations." 

A côté de cette fresque une dizaine d'autres dessins inédits du gamin de Châlons montrent les idées et les gags de l'artiste. Quelques années plus tard Cabu retravailla le thème du 14 juillet. La musique, la fête et les gens de son pays réunis par un trait de crayon...  
 
Vous êtes à nouveau en ligne