Le Centre Pompidou s’exporte en Andalousie

(Le Centre Pompidou Malaga © Radio France / Anne Chépeau)

Le célèbre établissement culturel inaugure ce samedi à Malaga en Andalousie sa première antenne provisoire à l’étranger, en présence du premier ministre espagnol Mariano Rajoy et de la ministre française de la culture Fleur Pellerin. Le centre Pompidou Malaga va présenter pendant cinq ans des œuvres issues de la collection du musée français.

C’est un cube de verre coloré revisité par le plasticien français Daniel Buren qui marque l’emplacement du Centre Pompidou Malaga, à deux pas des bassins du port réaménagés en lieu de promenade. Le célèbre établissement culturel parisien inaugure ce samedi à Malaga en Andalousie sa première antenne provisoire à l’étranger, en présence du premier ministre espagnol Mariano Rajoy et de la ministre française de la culture Fleur Pellerin.

Il y a un an, "El Cubo" comme on l’appelle ici, était à l’abandon, La municipalité a déboursé 7 millions d’euros pour aménager ce bâtiment de 7.000 m2 dans lequel 90 œuvres des XXe et XXIe siècles peintures, sculptures, installations ou encore vidéos, dialoguent aujourd’hui entre elles. Un accrochage autour du thème de la représentation des visages et des corps avec pour fil rouge Picasso né à Malaga.

(Pompidou Malaga - René Magritte © RF / Anne Chépeau)
Anne Chépeau a vu l'exposition inaugurale du Centre Pompidou Malaga en avant-première pour France Info
--'--
--'--

Un nouvel accrochage devrait être réalisé dans deux ans. Malaga qui verse chaque année au Centre Pompidou une redevance d’un million d’euros espère attirer dans ce nouveau musée 150 à 200.000 visiteurs par an.

Brigitte Léal est la commissaire permanente du musée, elle répond à Alice Serrano
--'--
--'--

(Pompidou Malaga - Kader Attia - Ghost © RF / Anne Chépeau)
(Pompidou Malaga - Fernand Léger - Femmes dans un intérieur (1922) © RF / Anne Chépeau)
 

Vous êtes à nouveau en ligne