La sculpture d'Anish Kapoor dégradée pour la troisième fois au château de Versailles

Une vue de l\'œuvre \"Dirty corner\" de l\'artiste Anish Kapoor, photographiée le 5 juin 2015 au château de Versailles (Yvelines).
Une vue de l'œuvre "Dirty corner" de l'artiste Anish Kapoor, photographiée le 5 juin 2015 au château de Versailles (Yvelines). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Après ces nouvelles dégradations, la Direction du Domaine a décidé de renforcer les mesures de sécurité.

Et de trois. La sculpture d'Anish Kapoor Dirty Corner a été à nouveau dégradée, jeudi 10 septembre. Après des tags antisémites, l'œuvre a été cette fois recouverte d'une inscription sur le "respect de l'art", indique le Domaine de Versailles. La phrase "Respect Art as U trust God" ("Respecte l'art comme tu crois en Dieu") a été inscrite en grandes lettres à la peinture rose sur la partie inférieure de la sculpture, précise la direction du Domaine, comme le montre cette photo prise par une journaliste de Libération.

Des jets de peinture et des inscriptions antisémites

Quatre jours plus tôt, l'œuvre avait été recouverte de nombreuses inscriptions antisémites, à la peinture blanche, avec certaines lettres inscrites en majuscules : "La reine sacrifiée, deux fois outragée", "SS Sacrifice Sanglant", "Le deuxième VIOL de la Nation par l'activisme JUIF DEVIANT". Anish Kapoor avait alors décidé de conserver ces inscriptions telles quelles. Il avait été reçu par François Hollande à l'Elysée.

En juin dernier, déjà, cette trompe d'acier avait été vandalisée par des jets "superficiels" de peinture jaune. Après ces nouvelles dégradations, la Direction a décidé de renforcer les mesures de sécurité.

Vous êtes à nouveau en ligne