Journées du patrimoine, que voir ?

Le 36 quai des Orfèvres, siège historique de la police judiciaire est ouvert pour la première fois au public pour les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2012.
Le 36 quai des Orfèvres, siège historique de la police judiciaire est ouvert pour la première fois au public pour les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2012. (THOMAS SAMSON / AFP)

16 000 monuments et 22 000 animations annoncées. FTVi vous a sélectionné quelques lieux à décrouvrir ce week-end.

Insolites, oubliés, souterrains... Samedi 15 et dimanche 16 septembre, les journées du patrimoine édition 2012 sont consacrées au "patrimoine caché" de l'Hexagone. Petit tour des curiosités qui vous sont ouvertes ce week-end. 

Le 36, quai des Orfèvres

Alors que la Crim' fête ses 100 ans cette année, c'est la première fois que le siège historique de la police judiciaire de Paris ouvre ses portes. L'occasion pour le public de monter les 148 marches de l'escalier principal du bâtiment, foulé par tous les protagonistes, assassins et témoins, avocats et enquêteurs dans grandes histoires judiciaires de notre pays. La visite propose également une reconstitution de scène de crime et une exposition consacrée au commissaire Maigret. 

Si vous ne pouvez vous y rendre, Le Nouvel Obs publie un diaporama de 20 photos extraites de cent ans d'archives. Et nos confrères de France 2 s'y sont rendus.

Christophe de Vallambras et Pascal Caron, France 2

La station de métro du cinéma

Tout comme une vraie, mais que l'on peut personnaliser en fonction des époques. "Porte des Lilas", derrière une porte de la station officielle, foulée par des centaines de franciliens chaque jour, une station fantôme peut être louée, jusqu'à 18 000 euros la journée, par des réalisateurs pour leur tournage. Toutes les scènes de cinéma qui se passent dans le métro parisien y ont été tournées, les agents peuvent vous raconter ! 

Si vous ne pouvez vous y rendre, L'Express y consacrait un reportage en juillet dernier.

La mine de Wallers-Arenberg 

C'est celle où a été tourné, en 1992, "Germinal", le film de Claude Berri avec Renaud et Gérard Depardieu. Situé entre Lille et Valenciennes, l'endroit est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Plongez dans la mine de charbon avec d'ancien travailleurs qui assurent la visite et les anecdotes impressionnantes. 

Si vous ne pouvez vous y rendre, Le Parisien a rencontré un ancien mineur qui lui a confié ses souvenirs (p. 30, édition abonnés). Et une association organise des visites guidées chaque semaine.

Une ancienne usine de chocolatier

Si vous êtes de la famille gourmands, vous pouvez faire comme Aurélie Filipetti, la ministre de la Culture qui s'y rend dimanche, et visiter l'ancienne usine du célébre chocolatier Menier à Noisiel (Seine-et-Marne).

Si vous ne pouvez vous y rendre, le blog Promenade d'une curieuse vous détaille sa visite, effectuée en avril 2011.

A fond les ballons ! 

A l'Ouest, près de Cherbourg, vous pouvez le hangar à dirigeables, construit en 1916 par la Marine pour abriter les dirigeables de lutte contre les sous-marines allemands de la Première guerre mondiale. A l'Est, le site de Chambley (Lorraine), abrite un musée consacré à l'histoire du ballon dirigeable. Créé par le descendant direct du premier homme à avoir volé en montgolfière Philippe Buron-Pilâtre, l'exposition retrace toute l'histoire de la montgolfière.

Si vous ne pouvez vous y rendre, le musée est gratuit aujourd'hui mais ouvert toute l'année !

La villa Domergue, palais de la Renaissance

La villa, construite en 1934 à Cannes par Jean-Gabriel Domergue, un peintre amoureux de la Renaissance et son épouse, tous deux artistes à la mode dans les années folles possède une sublime vue sur la baie de la ville. "Je sais, je suis au paradis", disait de sa demeure le propriétaire. C'est aussi ici qu'est désignée la palme d'Or par le jury du Festival de Cannes. 

Si vous ne pouvez vous y rendre, France 2 l'a visitée en avant première !

Olivier Théron et Raymond Chapelard - France 2

Vous êtes à nouveau en ligne