Exposition "A l’aventure" au Havre : le monde fabuleux d'Edouard Riou, premier illustrateur de Jules Verne

Les illustrations d\'Edouard Riou ont largement contribué à populairiser les romans de Jules Verne.
Les illustrations d'Edouard Riou ont largement contribué à populairiser les romans de Jules Verne. (France 3 Culturebox (capture d'écran))

Le nom d’Edouard Riou est peu connu du grand public et pourtant ses dessins sont indissociables des romans de Jules Verne dont il fut le premier illustrateur. Au Havre, l’exposition "A l’aventure" propose de redécouvrir cet artiste aux talents multiples jusqu’au 27 avril à la bibliothèque Armand Salacrou.

Jungle étouffante, grottes sans fond, forêts impénétrables, abysses ténébreux, bêtes terrifiantes... Nous avons tous en tête ces images fascinantes illustrant les romans de Jules Verne. Autant que le texte, elles ont contribué à créer le mystère autour de ces récits d’aventures hors normes. Derrière ces illustrations, il y a un homme, Edouard Riou, que l’exposition du Havre va remettre à juste titre dans la lumière. Il faut dire que les liens entre la ville portuaire et l’illustrateur sont très forts.
\"Les Enfants du capitaine Grant\", Édouard Riou.
"Les Enfants du capitaine Grant", Édouard Riou. (Wikimedia Commons)

Le Havre, premiers dessins 

Né à Saint-Malo en 1833, Edouard Riou arrive au Havre à l’âge de 2 ans. C’est à l’école gratuite de la ville qu’il apprend le dessin avant d’obtenir deux bourses octroyées par la mairie qui vont lui permettre d’aller à Paris pour améliorer sa technique aux Beaux-Arts de Paris. Il va devenir caricaturiste et illustrateur de presse, réalisant plus de 5.000 dessins pour les journaux, les revues de voyage (comme "Le Tour du monde") et les ouvrages à succès de l’époque, "Ivanhoé" de Walter Scott ou "Le Comte de Monte-Cristo" d’Alexandre Dumas. 

Un homme "fascinant"

"J’ai tiré le fil de sa vie et j’ai découvert quelqu’un qui a beaucoup compté à la fin du 19e siècle", explique Aline Lemonnier-Mercier, co-commissaire et Docteur en histoire de l'art. "Entre 1850 et 1900, il a eu une production immense : tableaux, caricatures, gravures, illustrations de livres, travail avec Nadar, avec des explorateurs..."

Je me suis dit : cet homme-là est fascinant !

Reportage : France 3 Baie de Seine - B. Drouet / D. Frotté / J. Ledoyen

La rencontre avec Jules Verne

Quand Edouard Riou rencontre Jules Verne, il est largement plus connu que l’écrivain alors âgé de 37 ans. Les deux hommes ont un ami commun, le dessinateur photographe Nadar qui rêve alors de faire voler un immense aérostat pour photographier Paris. C’est lui qui encourage Jules Verne à écrire un roman sur une montgolfière. "Cinq semaines en ballon" voit le jour. C’est l’éditeur Pierre-Jules Hetzel qui choisit Edouard Riou pour illustrer ce premier roman. D’autres collaborations suivent parmi lesquelles "Voyage au centre de la Terre", "Les Aventures du Capitaine Hatteras", "Les Enfants du capitaine Grant", et les premières planches de "Vingt mille lieues sous les mers".
(France 3 Culturebox (capture d'écran))

Dessinateur de l'aventure

Riou excelle dans les illustrations de forêt, fonds marins, grottes et animaux extraordinaires. Son influence a été capitale, il a inventé un vocabulaire nouveau pour représenter l’aventure comme le démontre Lucile Haguet, commissaire de l'exposition et Conservatrice des bibliothèques : "Edouard Riou va apporter le lieu commun de l’enfer vert, cette jungle effrayante avec des lianes, des ponts suspendus, le radeau pris dans les rapides... Autant de représentations qu’on va retrouver dans la culture populaire, de Tintin à Indiana Jones. Tout cela apparait à l’époque de Riou et souvent avec Riou. 
Les gravures d\'Edouard Riou ont influencé la bande dessinée et le cinéma.
Les gravures d'Edouard Riou ont influencé la bande dessinée et le cinéma. (France 3 Culturebox (capture d'écran))
Pour nourrir cette imagination fertile, on se dit que Riou devait être un grand voyageur. Pas vraiment, même s’il est allé en Italie, à Saint-Pétersbourg et surtout en Egypte, un pays qui le fascinait. Il y est allé, entre autres, pour assister à l’inauguration du Canal de Suez. Mais la plupart du temps, ses dessins sont "alimentés" par de simples croquis d’explorateurs, de leurs textes et récits ou de témoignages à l’oral.

Pour découvrir ce talent, des visites guidées sont proposées tous les samedis à 15h ainsi que des ateliers pour les 6-12 ans. Une conférence sur le thème Edouard Riou, un illustrateur à l'aventure est organisée le 8 février à 18h.
Vous êtes à nouveau en ligne