Six fontaines lumineuses des frères Bouroullec installées au rond-point des Champs-Elysées

Erwan Bouroullec (à gauche) et Ronan Bouroullec(à droite) à Rennes en mars 2016
Erwan Bouroullec (à gauche) et Ronan Bouroullec(à droite) à Rennes en mars 2016 (Loic Venance / AFP)

Les six fontaines en bronze et en verre des frères Bouroullec, aux formes longilignes, vont changer le visage de ce carrefour prestigieux, où d'anciennes fontaines avaient cessé de fonctionner il y a plus de vingt ans.

Les six structures vont être montées au cours des nuits prochaines, et seront inaugurées le 21 mars en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo.
 
Les deux frères bretons, choisis pour ce projet architectural sur la perspective la plus connue de la capitale, sont des designers réputés pour leurs meubles audacieux et se sont rendus célèbres par le lustre Gabriel, immense collier lumineux installé en 2013 au Château de Versailles.

Un projet financé par le mécénat privé

Quarante entreprises, principalement des PME, ont travaillé à ce projet depuis trois ans, qui a représenté un budget de 6,3 millions d'euros.
 
Il a été financé à 100% par le mécénat privé par l'intermédiaire du Fonds pour Paris, créé en 2015 et dont c'est le premier projet réalisé. La maquette avait été présentée en 2016 à Anne Hidalgo.
 
Les matériaux retenus sont un alliage de bronze et d'aluminium et du verre. Les fontaines ne seront en eau qu'entre avril et octobre mais elles effectueront toute l'année une très lente rotation et seront surmontées de branches lumineuses qui s'éclaireront la nuit.
 
La première fontaine surmontée d'un grand jet d'eau, baptisé "la gerbe", et installée sur ce lieu emblématique, avait été créée en 1817 sous la Restauration. Par la suite, plusieurs séries de fontaines se sont succédé, mais elles ont été abîmées par la pollution, les intempéries et les dégradations.
Vous êtes à nouveau en ligne