Hilton McConnico fait pousser un champs de lin au Palais Royal

Un champ de lin en fleurs
Un champ de lin en fleurs (Confédération européenne du lin et du chanvre)

Hilton McConnico, 69 ans, génial touche-à-tout américain exilé depuis près d'un demi-siècle à Paris, installera un champ de lin de 1.000 m2 dans le cadre de l'exposition "Lincroyable récolte", qui se tiendra place du Palais Royal à Paris, du 3 au 9 juin.

C'est "l'art de rendre les choses évidentes, son travail sur la nature et sa notoriété" qui ont poussé la Confédération européenne du lin et du chanvre à faire appel à lui pour concevoir cette exposition sur le lin - plante à jolies petites fleurs bleues. "Nous avions à l'esprit ses carafes cactus pour Daum, ses tapis piments pour Bochart, sa manière de scénariser les choses spontanément", explique Alain Camilleri, porte-parole de la CELC, qui promeut cette "matière millénaire, écologique, durable, utilisée aujourd'hui aussi bien dans l'industrie textile qu'automobile ou aéronautique, dont 85% de la production mondiale provient de France et de Belgique".
Le rouissage du lin
Le rouissage du lin (Confédération européenne du lin et du chanvre)
Circuler dans un champs de lin de 1.000 m2
Le public ira sur des caillebotis à la rencontre des professionnels de la filière, d'une exposition de textiles suspendus et d'une exposition de photos en noir et blanc de Sébastien Randé sur sa culture. Il y aura "un épouvantail très bienfaisant !", explique-il, délaissant l'esquisse de ce personnage qu'il vient de dessiner au pastel gras rouge sur une chute de papier bleu. "Ca servira de modèle pour les artisans (de la filière lin) qui le concevront", ajoute-t-il. C'est dans son atelier, à quelques pas de la mairie de Bagnolet, à l'est de Paris, que le concepteur des décors de "Diva" et de "La lune dans le caniveau" de Jean-Jacques Beineix, passe le plus clair de son temps entre des toiles et des ébauches.
Croquis de la future exposition \"Lincroyable récolte\"
Croquis de la future exposition "Lincroyable récolte" (DR)

Hilton McConnico est un visionnaire dont la carrière suit les évolutions de la société sans prendre une ride. Créateur de mode, décorateur, photographe, designer, peintre, illustrateur, scénographe, il est autodidacte. "Je suis du signe du taureau", aime-t-il rappeler. "C'est mon côté terre à terre qui m'a poussé à quitter un luxueux appartement boulevard de la Tour Maubourg pour ce jardin de plain-pied". "Plus je vieillis, plus j'aime les contrastes, mais plus les ombres disparaissent, ajoute-t-il. En ville les ombres sont plus tranchantes qu'à la campagne".

(DELESSARD/NECO/SIPA)
Il est né en 1943 à Memphis (Tennesse). A 16 ans, il crée sa maison de couture et découvre Paris grâce au magazine Vogue, après avoir remporté un concours en dessinant des robes de bal. Il revient dans la capitale française deux ans plus tard et ne la quittera plus. Employé par Ted Lapidus puis Yves Saint Laurent, il travaille ensuite pour le cinéma et le théâtre. Il remportera un César pour le décor de "La lune dans le caniveau" en 1983. Viendront ensuite la publicité, le design, la scénographie pour Hermès notamment. Son imagination reste intarissable et il écrit ses "shoots de vie", citations fulgurantes qui rapppellent étrangement Henri Michaux.
Exposition "Lincroyable récolte" une mise en scène par Hilton McConnico. Paris, place du Palais-Royal du 3 au 9 juin de 9h à 19h et à Florence, Piazza Santa Maria Novella, du 18 au 22 juin 2013.
Vous êtes à nouveau en ligne