Allemagne : le Vitra Museum revisite 30 ans de design, entre minimalisme et consommation de masse

After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne.
After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne. (B. Stemmer / France Télévisions)

Le Vitra Museum de Weil am Rhein parcourt trente ans de design industriel depuis la chute du mur de Berlin. Une histoire qui en dit beaucoup sur notre rapport aux objets.

Baptisée After the Wall : Design Since 1989, l'exposition proposée jusqu'au 23 février 2020 au Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne, célèbre trois décennies de design avec un point de départ fixé à 1989. Et pour cause : ce musée a ouvert ses portes le 3 novembre 1989, quelques jours à peine avant la chute du mur de Berlin.

Consommation de masse 

Les années 80 étaient caractérisées par une exubérance postmoderne. Dans cette décennie des années 90 qui a suivi la chute du mur, le design est devenu simple et minimaliste mais la consommation massive. Pour Erika Pinner, commissaire de l'exposition, l'une des "icônes" de ce consumérisme est le fameux sac bleu Ikéa. Il correspond à la démocratisation du design mais aussi à la consommation de masse. C'est un objet que tout le monde connaît".

After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne
After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne (B. Stemmer / France Télévisions)

Autre symbole de ce foncionnalisme accessible au plus grand nombre, la chaise en contreplaqué du designer Jasper Morrison ou l chaise "CN ° II" de Maarten Van Severen (1992).

La révolution internet

1989 correspond aussi au lancement du premier fournisseur de services internet suivi en 1993 du premier navigateur Web. Deux étapes qui ont contribué à propager le design dans notre vie quotidienne et avec eux des designers stars comme Philippe Starck avec son Juicy Salif (1190), un presse-agrumes hors-normes mais d'une efficacité assez relative.

Philippe Starck Juicy Salif (1990) - Exposition After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne
Philippe Starck Juicy Salif (1990) - Exposition After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne (B. Stemmer / France Télévisions)

Pour les designers, l'avènement d'internet a aussi contribué à élargir leur domaine d'activité autour de la création digitale. On pense aux 176 Emoji que Shigetaka Kurita a conçus en 1998/99 pour le fournisseur japonais de téléphonie mobile Docomo.

Et dans cette révolution, on oubliera pas bien sûr l'introduction du premier iPhone d'Apple (2007) qui a radicalement changé la façon dont nous communiquons, travaillons et vivons.

Innovations technologiques

L'avènement de la conception et de la fabrication assistées par ordinateur a également influencé la forme des objets du quotidien. C'est le cas avec les imprimantes 3D. Dans l'exposition du Vitra Museum, on voit une chaise se former littéralement sous nos yeux. Il s'agit de l'une des premières chaises imprimées en 3D  la Solid C2 (2004) de Patrick Jouin. Pour Erika Pinner, "c'est un objet incroyable : on peut dire qu'il pousse ! Ca change notre façon d'envisager la matière." 

Avec les imprimantes 3D, le designer fabrique à partir de rien. Au lieu d'évacuer de la matière, il en ajoute.Erika PinnerCommissaire de l'exposition

A gauche, la Solid C2 (2004) de Patrick Jouin, chaise issue d\'une imprimante 3D -Exposition After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne 
A gauche, la Solid C2 (2004) de Patrick Jouin, chaise issue d'une imprimante 3D -Exposition After the Wall : Design Since 1989 - Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne  (B. Stemmer / France Télévisions)
Designer militant ?

Toutes ces grandes étapes soulignent à quel point le rôle du designer est passé de "simple" créateur à lanceur de tendance, de courant d'idées, de manières de consommer. D'où la question de son implication dans les changements sociétaux qui s'orientent désormais vers un monde plus responsable en matière de consommation, et parfois plus militant.

Pour Erika Pinner, " c'est une sorte de design plus réfléchi, plus collaboratif. On s'intéresse à la justice sociale, aux conséquences du monde digital sur l'individu, aux effets de la politique."

Les designers deviennent eux mêmes plus politiques.Erika PinnerCommissaire de l'exposition

L'une des illustrations de cette tendance : le Pussyhat apparu en 2017 lors de la grande marche des femmes à Washington. Imaginé par Jayna Zweiman et Krista Suh, ce bonnet tricoté de laine rose avec des oreilles de chat est devenu le symbole de la solidarité féminine et de l'action collective.  

After the Wall : Design Since 1989 

jusqu’au 23 février

Vitra Design Museum Charles-Eames-Str. 2 à Weil am Rhein (Allemagne).

Tous les jours de 10h à 18h 

Vous êtes à nouveau en ligne