Sept jours perché sur un mât : l'incroyable nouvelle performance d'Abraham Poincheval

L\'artiste français Abraham Poincheval, ici en 2017 à l\'intérieur d\'une bouteille géante
L'artiste français Abraham Poincheval, ici en 2017 à l'intérieur d'une bouteille géante (CYRIL ZINGARO / KEYSTONE)

Après avoir couvé des oeufs, traversé la Bretagne dans une armure de chevalier ou être resté enfermé à l'intérieur d'un rocher, voici le dernier défi de l'inclassable artiste Abraham Poincheval : passer sept jours et sept nuits sur un mât de 20 mètres de haut...

On peut dire qu'Abraham Poincheval est perché. Au sens propre. Pendant sept jours, du 6 au 12 juin, il vit en haut d'un mât, sur une plate-forme de 2m2, à 20 mètres du sol. De là, il est la "vigie", nom de cette performance, du parc du château de Vizille, en Isère. En totale autonomie, il est monté avec des vivres, de l'eau, un matelas et des toilettes rudimentaires.

Créateur de perfomances

De l'autre côté du parc, il est surveillé en permanence. Car sa performance n'est pas sans risques pour sa santé. "Au bout de 24 heures, il perd déjà de l'énergie", explique Charles Roussel, ingénieur culturel. "Et il commence à être dans une autre dimension, je dois faire très attention à lui"

Au sens figuré, Abraham Poincheval passe aussi pour être un peu "perché". Il faut dire que dernièrement, on l'a vu passer 20 jours sur des oeufs pour les couver, se faire enfermer pendant plusieurs jours à l'intérieur d'un rocher de douze tonnes, ou encore se barricader à l'intérieur d'un ours naturalisé au Musée de la chasse de Paris. Ce spécialiste de l'enfermement a, cette fois, voulu se rapprocher du ciel et de l'infini. 

Est-ce qu'on peut se faire enfermer dans le vide ? C'est de là qu'est née cette idée de vigieAbraham PoinchevalArtiste

Prochaine étape, les nuages ? 

Avec cette performance une fois de plus spectaculaire, l'artiste a voulu rendre hommage aux ascètes, ceux qui se nourrissent de spiritualité et qui renoncent au confort. Et notamment à Siméon le Vieux (392-459), un moine de Syrie, qui a passé la fin de sa vie d'ermite en haut d'une colonne. 

Et puis "La vigie" le prépare à son prochain rêve, celui de marcher sur les nuages. Un projet qui est déjà en préparation. Et cette vigie est un intermédiaire, une étape entre la sol et les nuages. A suivre...

Vous êtes à nouveau en ligne