Le prix Marcel Duchamp attribué à Eric Baudelaire pour son travail avec des collégiens

Eric Baudelaire, prix Marcel Duchamp 2019
Eric Baudelaire, prix Marcel Duchamp 2019 (© Manuel Braun)

Eric Baudelaire est le lauréat 2019 du prix Marcel Duchamp d'art contemporain, pour son travail autour d'un film réalisé avec des collégiens de Seine-Saint-Denis

C'est Eric Baudelaire, sélectionné pour son projet Tu peux prendre ton temps, autour d'un film réalisé avec des collégiens de Seine-Saint-Denis, qui a reçu lundi 14 octobre le prix Marcel Duchamp.

" Le choix du projet d’Éric Baudelaire s’est finalement imposé au jury pour la force du film réalisé, l’originalité de son dispositif et l’espoir qu’il porte en lui", a déclaré Bernard Blistène, le directeur du musée national d’art moderne et membre du jury au côté de Gilles Fuchs, Joao Fernandes, Jean de Loisy, Afroditi Panagiotakou, Catherine Petigas et Akemi Shiraha.

Prix Marcel Duchamp 2019k, Eric Baudelaire, \"Un film dramatique\", Vue de l\'exposition, Centre Pompidou 2019
Prix Marcel Duchamp 2019k, Eric Baudelaire, "Un film dramatique", Vue de l'exposition, Centre Pompidou 2019 (Courtesy of the artist and Galerie Greta Meert Brussels, Galerie Barbara Wien, Berlin, Galerie Juana de Aizpuru, Madrid Photo : Philippe Migeat, Centre Pompidou)

Quatre ans de travail avec des collégiens

Eric Baudelaire présentait un projet intitulé Tu peux prendre ton temps et articulé autour d'un long métrage, Un film dramatique, qu'il a réalisé pendant quatre ans avec vingt élèves du collège intercommunal Dora Maar, à cheval sur Saint-Denis et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Ces adolescents sont à la fois acteurs, sujets et auteurs de l'œuvre qui est le portrait d'une génération et une expérience de pédagogie participative et horizontale.


Progressivement, Eric Baudelaire leur a donné des caméras, "sans leur apprendre, sans leur dire quoi faire, juste voir ce qui se passe", a raconté l'artiste à RFI. "C'est leur voix, leur regard, leur manière à eux de filmer leur maison, ce qu'ils voient par la fenêtre, en allant au collège (…). Ce qui me paraissait très important, c'est que ce soit le regard de chacun qui constitue ce tout." Eric Baudelaire, qui a lu tous leurs noms en recevant le prix, dit que ça "l'intéresse beaucoup de questionner ou mettre en crise la question de l'auteur."

Combiner le film, la photographie, le texte et le débat

Né en 1973 à Salt Lake City aux Etats-Unis, Eric Baudelaire vit et travaille à Paris. Il questionne les systèmes de représentation qui structurent les imaginaires contemporains, en combinant film, photographie, texte imprimé et possibilité de débat. Il est l'auteur de plusieurs longs métrages, dont Also Known As Jihadi, sur les attentats de 2015 et Lettres à Max, sur l'Abkhazie.

Récemment exposé au Centre Pompidou, au Witte de With (Rotterdam), au Fridericianum (Kassel), au Beirut Art Center, à Gasworks (Londres) et au Hammer Museum (Los Angeles), Eric Baudelaire figure dans les collections du Centre Pompidou, du Reina Sofia à Madrid, du MACBA de Barcelone, du MoMA de New York et de M+ à Hong Kong.


Différents projets d'Eric Baudelaire vont occuper l'ensemble des espaces du Crac Occitanie à Sète (Hérault) du 9 novembre 2019 au 2 février 2020. L'exposition, baptisée Faire avec, propose un vaste aperçu de son travail et de ses recherches autour de la notion de résistance, du rapport entre art et événement et abordant des sujets de l'actualité politique. Il interroge la construction des images et leur mise en scène, la perméabilité entre fiction et réel et la relation intime et complexe entre un auteur et son sujet.

Les quatre artistes nommés exposés au Centre Pompidou 

Trois autres artistes avaient été nommés pour le prix Marcel Duchamp 2019 : Katinka Bock, Marguerite Humeau et Ida Tursic & Wilfried Mille. Leurs oeuvres sont exposées au Centre Pompidou jusqu'au 6 janvier 2020.

L'an dernier, c'est Clément Cogitore (metteur en scène cette rentrée des Indes galantes de Rameau à l'Opéra Bastille) qui avait reçu le prix Marcel Duchamp, pour une oeuvre proche elle aussi du cinéma, interrogeant une société saturée d'images et d'informations.

Vous êtes à nouveau en ligne