L'Albertina Modern, antenne contemporaine de l'Albertina de Vienne, a enfin pu ouvrir ses portes

L\'Albertina Modern, nouvelle antenne de l\'Albertina de Vienne, a ouvert au public le 27 mai 2020
L'Albertina Modern, nouvelle antenne de l'Albertina de Vienne, a ouvert au public le 27 mai 2020 (photo Rupert Steiner)

L'Albertina Modern vient d'ouvrir à Vienne. L'Albertina y présentera ses collections modernes et contemporaines, ainsi que des expositions d'art contemporain

L'Albertina a enfin pu ouvrir sa nouvelle antenne consacrée à l'art moderne et contemporain. L'inauguration de l'Albertina Modern, qui aspire à être une référence parmi les grands musées internationaux, était prévue pour le 13 mars. Elle avait été annulée en raison de la crise du coronavirus. Le  nouveau musée accueille finalement le public depuis le 27 mai.

A l'origine, l'Albertina était un musée d'art graphique, dont les collections comptent aujourd'hui plus d'un million de dessins, gravures et aquarelles des plus grands artistes, d'Albrecht Dürer à Edouard Manet, de Michel-Ange à Gustav Klimt ou Egon Schiele.

Le grand escalier du nouvel musée Albertina Modern, à Vienne
Le grand escalier du nouvel musée Albertina Modern, à Vienne (photo © Robert Bodnar)

Présenter les collections contemporaines

Depuis, et sous l'impulsion de son directeur Klaus Albrecht Schröder, en fonction depuis 2000, l'Albertina a largement étendu ses collections à la peinture et à la sculpture moderne et contemporaine, ainsi qu'à la photographie


L'Albertina a reçu ces dernières années plusieurs donations qui ont posé la question d'un lieu spécifique pour exposer ses collections d'art contemporain. En 2018, la famille Essl faisait don au musée de ce qui lui restait de sa collection, tandis que l'autre partie, possédée par l'industriel Hans Peter Haselsteiner, était déposée en prêt de long terme pour 27 ans.

En 2019, c'était le marchand d'art Rafael Jablonka qui donnait au musée sa collection d'art contemporain, notamment allemand et américain.

Friedensreich Hundertwasser, \"Sun for those who weep in the country\", 1957-1959 - The ALBERTINA Museum, Vienna – The ESSL Collection © 2020 NAMIDA AG, Glarus/Schweiz  
Friedensreich Hundertwasser, "Sun for those who weep in the country", 1957-1959 - The ALBERTINA Museum, Vienna – The ESSL Collection © 2020 NAMIDA AG, Glarus/Schweiz   (© 2020 NAMIDA AG, Glarus/Schweiz)

Une première exposition sur l'art autrichien

"En ouvrant l'Albertina Modern, nous pouvons enfin montrer nos collections d'art contemporain dans de meilleures conditions", se réjouit son directeur dans un communiqué. "Vienne devient ainsi le siège d'un nouveau musée d'art moderne ou les chefs-d'œuvre de la collection Essl et notre plus récente acquisition, la collection Jablonka, pourront être montrés avec les œuvres acquises antérieurement. Elles serviront de base pour des expositions majeures comme on n'en avait jamais organisé dans cette ville. Et puis le musée entend donner un statut nouveau à l'art autrichien d'après-guerre", ajoute Klaus Albrecht Schröder.

Et donc, logiquement, l'exposition inaugurale, The Beginning. Art in Vienna, 1945 to 1980, est consacrée à l'art autrichien contemporain.

Le musée s'installe dans la "maison des artistes"

L'Albertina Modern s'installe dans la Künstlerhaus (la maison des artistes), un bâtiment imposant de Karlsplatz, près de la célèbre Musikverein, la salle de concert de l'Orchestre philharmonique de Vienne. Offert en 1865 aux artistes viennois par l'empereur François Joseph, l'édifice était occupé par l'Association des artistes autrichiens, qui en garderont 900 m2, au dernier étage. Il a été entièrement rénové.

Le nouveau musée, conserve plus de 60 000 œuvres par 5 000 artistes, de nombreux Allemands (Georg Baselitz, Anselm Kiefer, Markus Lüpertz, Jörg Immendorff, Günther Förg…) et aussi des Américains (Andy Warhol, Alex Katz, Robert Longo, Cindy Sherman…). Il se déploie sur plus de 2 500 m2

Vous êtes à nouveau en ligne