Royaume-Uni : les ratés architecturaux du façadisme

France 2

Vous avez peut-être déjà observé les façades sauvées au moment de détruire de vieux immeubles. Cela s'appelle le façadisme. On reconstruit ensuite un bâtiment. En Grande-Bretagne, cette pratique tourne à la farce. Le mélange des genres n'est pas toujours réussi.

Une résidence étudiante au nord de Londres a reçu le prix d'immeuble le plus laid du Royaume-Uni. La façade est pourtant victorienne : briques et pierres sculptées, un patrimoine inestimable. Mais cette façade semble posée dans le vide, arrimée par des barres de fer à un autre immeuble juste derrière, à moins d'un mètre.

Des chantiers bâclés

"Il faut faire cela bien. Là, ce n'est pas vraiment le cas. Ils ont coincé la façade près de l'autre bâtiment. Il n'y a aucune intégration, ce n'est pas beau, on dirait même que tout est faux", explique une habitante. Il n'est pas très agréable d'habiter cette résidence. Cette architecture porte un nom : le façadisme. Elle donne des cauchemars aux associations de préservation du patrimoine. Cette architecture est en fait une question d'argent. Pour obtenir plus facilement leur permis, les constructeurs promettent de sauver les façades. Mais ensuite cela leur coute moins cher de ne pas les intégrer au nouvel immeuble.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne