Alain Minc condamné pour avoir plagié un livre... 47 fois

Alain Minc à Palaiseau (Essonne), le 29 août 2008.
Alain Minc à Palaiseau (Essonne), le 29 août 2008. (ERIC PIERMONT / AFP)

Il devra verser 5000 euros de dommages et intérêts à l'auteure Pascale Froment, ainsi que 6000 euros pour les frais, pour avoir pioché dans son livre sur René Bousquet.

Alain Minc plagiaire, deuxième acte. Déjà condamné en 2001 à 15 000 euros de dommages et intérêts pour un plagiat dans un livre consacré à Spinoza, Alain Minc s'est encore fait attraper les doigts dans le pot à confiture.

Cette fois, l'essayiste a abondamment pioché, pour son ouvrage sur Jean Moulin et René Bousquet (L'homme aux deux visages, Ed. Grasset), dans une biographie sur le collaborateur rédigée par Pascale Froment (René Bousquet, Ed. Stock). Voilà ce qu'a conclu le tribunal de grande instance de Paris, qui a comparé les deux livres et relevé pas moins de 47 plagiats sur 308 invoqués par la plaignante, selon la rubrique livres du Nouvel Observateur, mardi 2 juillet.

Pascale Froment demandait l'interdiction de la diffusion de L'homme aux deux visages. Jean Moulin, René Bousquet, itinéraires croisés et 100 000 euros de dommages et intérêts. Finalement, d'après le Nouvel Obs, "l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a désormais dix jours pour insérer au début de son essai un encart résumant la décision de justice. Il doit en outre verser à Pascale Froment 5 000 euros de dommages et intérêts, au titre du droit moral, auxquels s’ajoutent 6 000 euros pour les frais".

Vous êtes à nouveau en ligne