Collonges-la-Rouge : promenade dans le magnifique village corrézien

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

J.Bugier: Les vacances maintenant avec les bons chiffres du tourisme français. La France reste le pays le plus visité au monde. Beaucoup sont sans doute allés à Collonges-la-Rouge, en Corrèze. C'est l'un des plus beaux villages de France. Visite guidée. Partout où porte le regard, sur les façades des demeures bourgeoises, les frontons, dans les détails, un incomparable rouge. Dans 2h à peine, des centaines de visiteurs parcourront les rues de ce village. Pour l'heure, Collonges-la-Rouge, si paisible, n'appartient qu'a ses habitants. Dans Collonges, il n'y a personne sauf vous. C'est agréable, le martin, surtout. Je suis chanceuse. Nulle part ailleurs, une telle unité de couleur. Sur ces terres, il y a 250 millions d'années, le fer oxydé a teinté l'argile. Qu'elles soient maisons de paysans ou gentilhommières d'avocats qui firent la prospérité du village au Moyen Age, toutes sont façonnées de grès rouge. Aujourd'hui, plus aucune carrière n'est exploitée. Le charme opère. C'est magnifique, atypique, magique. On est venu avec les enfants. Quand on est arrivé la, tout le monde était admiratif. Au premier regard, c'est comme dans un film du Moyen Age. Notre guide historique sera cet homme, archéologue de formation. Je touche toujours la pierre. Découvreur de ces particularités et mystères qui font la richesse et la légende de Collonges. On peut passer à côté de ce petit détail. Pour moi, c'est un oeil de dragon. De tout temps, les Collongeois viennent le toucher pour la chance. Les femmes le touchent pour la fécondité. Si on regarde ce village avec les yeux de 2014, on passe à côté de beaucoup de choses. mérite le détour, ou encore dans l'édifice où catholiques et protestants cohabitèrent lors des guerres de religion. Une pierre tombale où l'on devine un blason, celui d'un puissant seigneur. Le secret est de s'attarder, d'oser pousser les portes des belles demeures. Ici, la maison familiale. Les 5 tours du XVe siècle ont été réinvesties en chambres d'hôtes. Vous êtes ici dans un magnifique escalier. C'est assez bluffant, de voir la découpe de ces pierres, comme c'est harmonieux. Les propriétaires ont quitté Paris il y a 12 ans, sans un regret. J'aime Collonges. Je m'y sens bien, même en plein hiver. J'adore me promener dans les rues. C'est très agréable d'y être le soir, quand le groupe de visiteurs est parti, et de pouvoir en savourer toute la poésie. Une invitation à prendre du recul pour jouir de la vue, comme près de 700 000 visiteurs chaque année.

J.Bugier: Les vacances maintenant avec les bons chiffres du tourisme français. La France reste le pays le plus visité au monde. Beaucoup sont sans doute allés à Collonges-la-Rouge, en Corrèze. C'est l'un des plus beaux villages de France. Visite guidée.

Partout où porte le regard, sur les façades des demeures bourgeoises, les frontons, dans les détails, un incomparable rouge. Dans 2h à peine, des centaines de visiteurs parcourront les rues de ce village. Pour l'heure, Collonges-la-Rouge, si paisible, n'appartient qu'a ses habitants.

Dans Collonges, il n'y a personne sauf vous.

C'est agréable, le martin, surtout. Je suis chanceuse.

Nulle part ailleurs, une telle unité de couleur. Sur ces terres, il y a 250 millions d'années, le fer oxydé a teinté l'argile. Qu'elles soient maisons de paysans ou gentilhommières d'avocats qui firent la prospérité du village au Moyen Age, toutes sont façonnées de grès rouge. Aujourd'hui, plus aucune carrière n'est exploitée. Le charme opère.

C'est magnifique, atypique, magique. On est venu avec les enfants. Quand on est arrivé la, tout le monde était admiratif.

Au premier regard, c'est comme dans un film du Moyen Age.

Notre guide historique sera cet homme, archéologue de formation.

Je touche toujours la pierre.

Découvreur de ces particularités et mystères qui font la richesse et la légende de Collonges.

On peut passer à côté de ce petit détail. Pour moi, c'est un oeil de dragon. De tout temps, les Collongeois viennent le toucher pour la chance. Les femmes le touchent pour la fécondité. Si on regarde ce village avec les yeux de 2014, on passe à côté de beaucoup de choses. mérite le détour, ou encore dans l'édifice où catholiques et protestants cohabitèrent lors des guerres de religion. Une pierre tombale où l'on devine un blason, celui d'un puissant seigneur. Le secret est de s'attarder, d'oser pousser les portes des belles demeures. Ici, la maison familiale. Les 5 tours du XVe siècle ont été réinvesties en chambres d'hôtes.

Vous êtes ici dans un magnifique escalier. C'est assez bluffant, de voir la découpe de ces pierres, comme c'est harmonieux.

Les propriétaires ont quitté Paris il y a 12 ans, sans un regret.

J'aime Collonges. Je m'y sens bien, même en plein hiver. J'adore me promener dans les rues.

C'est très agréable d'y être le soir, quand le groupe de visiteurs est parti, et de pouvoir en savourer toute la poésie.

Une invitation à prendre du recul pour jouir de la vue, comme près de 700 000 visiteurs chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne