Cinéma : "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", comédie avec Christian Clavier et Chantal Lauby

Mais la variété la plus noble reste celle de l'Altiplano, au coeur de la Cordillère des Andes. Cinéma, avec un film précédé d'un bouche-à-oreille flatteur. Est-ce LA comédie francaise à succès comme "intouchables" ou "Bienvenue chez les Ch'tis" ? Dans "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" Chantal Lauby et Christian Clavier marient leurs quatre filles, pas tout à fait comme ils l'imaginaient. Pierre, Paul, Ling. Rachid, Abdul, Mohamed ben Assem. David, Maurice, Isaac Benichou. Trois filles qui épousent des jeunes gens d'origines et de confessions différentes, la pilule est dure à avaler pour les parents, bourgeois catholiques de province. En France, il y aurait 20% de couples mixtes, dont celui du réalisateur. L'occasion de se moquer des préjugés, dont personne n'a le monopole. Si on les invite à Noël, on évite tous les sujets qui fâchent: Israël, le dalaï lama, la burqa. Y'aura Jackie Chan et Arafat. Dans une comédie, les gens en on marre du politiquement correct. Du moment qu'il y a du respect et que c'est drôle, ça passe. Je vais me marier. Il est catholique. Oui. Quant à la 4e, elle leur prépare une surprise. Deux minutes de retard, on est au moins sûr que c'est pas un Chinois. Le film ose beaucoup et ça, c'est vraiment bien. Tout le monde en prend pour son grade. C'est le voiturier. Je vous présente Charles. Trois métèques, plus un Noir, pour tes parents, c'est Fukushima. Le film est au cinéma, mais il est aussi à la sortie. Les gens parlent du film et des répliques. Ils viennent nous raconter une anecdote sur leur famille. Un film qui prouve que l'on peut rire de tout, à condition de s'entendre sur l'essentiel.

Mais la variété la plus noble reste celle de l'Altiplano, au coeur de la Cordillère des Andes.

Cinéma, avec un film précédé d'un bouche-à-oreille flatteur. Est-ce LA comédie francaise à succès comme "intouchables" ou "Bienvenue chez les Ch'tis" ? Dans "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" Chantal Lauby et Christian Clavier marient leurs quatre filles, pas tout à fait comme ils l'imaginaient.

Pierre, Paul, Ling. Rachid, Abdul, Mohamed ben Assem. David, Maurice, Isaac Benichou.

Trois filles qui épousent des jeunes gens d'origines et de confessions différentes, la pilule est dure à avaler pour les parents, bourgeois catholiques de province. En France, il y aurait 20% de couples mixtes, dont celui du réalisateur. L'occasion de se moquer des préjugés, dont personne n'a le monopole.

Si on les invite à Noël, on évite tous les sujets qui fâchent: Israël, le dalaï lama, la burqa.

Y'aura Jackie Chan et Arafat.

Dans une comédie, les gens en on marre du politiquement correct. Du moment qu'il y a du respect et que c'est drôle, ça passe.

Je vais me marier.

Il est catholique.

Oui.

Quant à la 4e, elle leur prépare une surprise.

Deux minutes de retard, on est au moins sûr que c'est pas un Chinois.

Le film ose beaucoup et ça, c'est vraiment bien. Tout le monde en prend pour son grade.

C'est le voiturier.

Je vous présente Charles.

Trois métèques, plus un Noir, pour tes parents, c'est Fukushima.

Le film est au cinéma, mais il est aussi à la sortie. Les gens parlent du film et des répliques.

Ils viennent nous raconter une anecdote sur leur famille.

Un film qui prouve que l'on peut rire de tout, à condition de s'entendre sur l'essentiel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne