Cinéma :

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

M. Drucker : Merci pour le sport. Trois semaines après sa disparition, la sortie en salles mercredi du dernier film d'Alain Resnais, "Aimer, boire et chanter". On y retrouve les acteurs fétiches du réalisateur. C'est le dernier cadeau anglaise. "T'étais où. Je suis passée chez George. Tu vas revenir avec ce George. L'histoire de trois couples perturbés par le mystérieux George, qu'on ne verra jamais, et dont le charme fait des ravages chez les femmes. Des décors en carton-pâte, des personnages enfermés parfois comme dans des cases de BD, et c'est parti pour un vaudeville jubilatoire d'1h30. Pour le spectateur, difficile d'imaginer qu'il est l'oeuvre d'un Monsieur de 91 ans. Alain Resnais, un hommage quasiment national, un vieux monsieur que tout le monde semblait adorer, très sympathique, et qui va faire un film. Allons le voir! Je pense qu'ils ne comprendront pas du tout où ils sont tombés. "J'ai l'intention d'aller passer quelques jours à Tébérife. Vous partez tous les deux. Qui t'a invité. Georges. Et pas toi?!. Peut-être que la personne va se dire qu'elle s'est trompée de salle. Je pense surtout qu'elle se demandera quel est le prochain film de ce jeune homme! "Kathryn ne part pas en vacances avec George. Ni avec Monica. C'est moi qui part en vacances avec George. Coïncidence émouvante, sur l'affiche du film au-dessus des personnages, plane la figure de l'absent, George, un peu comme si Alain Resnais lui-même veillait sur ses comédiens et nous laissait un message. Il nous laisse avec l'idée d'un hymne à la vie. "Aimer, boire et chanter", mais aussi créer, rêver, merci pour ce programme, Monsieur Resnais!.

M. Drucker : Merci pour le sport. Trois semaines après sa disparition, la sortie en salles mercredi du dernier film d'Alain Resnais, "Aimer, boire et chanter". On y retrouve les acteurs fétiches du réalisateur.

C'est le dernier cadeau anglaise.

"T'étais où.

Je suis passée chez George.

Tu vas revenir avec ce George.

L'histoire de trois couples perturbés par le mystérieux George, qu'on ne verra jamais, et dont le charme fait des ravages chez les femmes. Des décors en carton-pâte, des personnages enfermés parfois comme dans des cases de BD, et c'est parti pour un vaudeville jubilatoire d'1h30. Pour le spectateur, difficile d'imaginer qu'il est l'oeuvre d'un Monsieur de 91 ans.

Alain Resnais, un hommage quasiment national, un vieux monsieur que tout le monde semblait adorer, très sympathique, et qui va faire un film. Allons le voir! Je pense qu'ils ne comprendront pas du tout où ils sont tombés.

"J'ai l'intention d'aller passer quelques jours à Tébérife.

Vous partez tous les deux.

Qui t'a invité.

Georges.

Et pas toi?!.

Peut-être que la personne va se dire qu'elle s'est trompée de salle.

Je pense surtout qu'elle se demandera quel est le prochain film de ce jeune homme! "Kathryn ne part pas en vacances avec George.

Ni avec Monica.

C'est moi qui part en vacances avec George.

Coïncidence émouvante, sur l'affiche du film au-dessus des personnages, plane la figure de l'absent, George, un peu comme si Alain Resnais lui-même veillait sur ses comédiens et nous laissait un message.

Il nous laisse avec l'idée d'un hymne à la vie.

"Aimer, boire et chanter", mais aussi créer, rêver, merci pour ce programme, Monsieur Resnais!.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne