VIDEO. Paquito, Jacqueline et "Peña Baiona"... Cinq choses à connaître avant d'aller aux Fêtes de Bayonne

La 81e édition a débuté mercredi, pour se terminer dimanche. Si vous comptez y aller, franceinfo vous livre quelques astuces pour ne pas (trop) passer pour un touriste.

Près d'un million de visiteurs sont attendus sur cinq jours. Les Fêtes de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ont débuté mercredi 26 juillet et doivent se terminer dimanche 30 juillet. Si vous comptez vous rendre à cette 81e édition mais que vous ne savez rien de cette fête populaire, franceinfo détaille cinq choses à connaître pour ne pas (trop) passer pour un touriste.

>> Le programme des Fêtes de Bayonne sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

Code vestimentaire strict

Il faut d'abord adopter la bonne tenue. Depuis le début des années 1990, la tenue des "festayres" ("fêtards" en gascon) est fixe. Haut et bas blancs, cinta (ceinture) et pañuelo (foulard) rouges. Un code couleur directement inspiré des Fêtes de Pampelune. Attention : le foulard ne se met autour du cou qu'à partir du lancement officiel des Fêtes, le mercredi à 22 heures, avec le lancé des clés et la "mascleta", un feu d'artifice "aux accents du Sud", selon le site officiel de l'événement. Avant cela, gardez-le dans la poche ou nouez-le au poignet.

Les plus vaillants oseront le "paquito". La pratique est simple : vos camarades de fêtes sont assis au sol, alignés, et vous vous jetez sur eux afin de vous faire porter. Le député Jean Lassalle est un spécialiste. C'est avec un paquito qu'il a fêté sa réélection lors des dernières élections législatives. Veillez à garder les bras et les jambes tendus.

Et n'oubliez pas les paroles

Les Fêtes de Bayonne sont évidemment un événement arrosé. Et si la sangria est incontournable, il existe une alternative pour ceux qui ne supportent pas le vin rouge ou souhaitent changer de temps en temps : la Jacqueline. C'est un mélange de vin blanc, de limonade et de sirop de grenadine. A consommer avec modération.

Des Fêtes de Bayonne sans musique sont impensables. Les bandas (formations musicales) pullulent dans les rues et les habitués entonneront en chœur des chants basques. Le site du quotidien régional Sud-Ouest conseille d'en réviser cinq. Mais si vous apprenez les paroles du refrain de la célèbre Peña Baiona, l'hymne de l'Aviron Bayonnais, vous pourrez partager d'intenses moments de convivialité.

Vous êtes à nouveau en ligne