VIDEO. La NanoCar Race ou la course de l'infiniment petit

Des chercheurs du monde entier vont tenter de faire avancer le plus loin possible des nano-molécules lors d'une compétition organisée par le CNRS à Toulouse, vendredi.

C'est une expérience scientifique inédite. Le CNRS accueille à Toulouse (Haute-Garonne), vendredi 28 avril, une course avec les plus petits bolides du monde. Son nom : la NanoCar Race. Six équipes sont présentes sur la ligne de départ. Elles sont composées de chercheurs triés sur le volet et venus du monde entier.  

Trente-huit heures de compétition

Leurs voitures sont des nano-molécules, constituées d'atomes. Chaque écurie a, en fait, fabriqué sa propre nano-molécule. Dans les cockpits, pas de pédale d'accélération mais des ordinateurs. L'asphalte de la piste est ici remplacé par une pastille en or poli.

Concrètement, chaque chercheur va stimuler, via un courant, les molécules à l’aide des pointes d’un microscope spécial. Le principe est de faire avancer sa nano-molécule le plus loin possible. Les compétiteurs auront 38 heures pour réaliser un exploit. La NanoCar Race est l’occasion, pour les chercheurs, d’enrichir leurs connaissances.

Vous êtes à nouveau en ligne