VIDEO. Clash des terroirs et flûte à bec dans le nez... Les reprises de "Despacito" les plus surprenantes

FRANCEINFO

La chanson la plus écoutée de tous les temps sur YouTube a beaucoup inspiré les internautes mais également les hommes politiques.

Impossible d'y échapper : Despacito est devenue la chanson la plus écoutée en streaming de tous les temps. Rançon de la gloire, le titre des Portoricains Luis Fonci et Daddy Yankee a largement inspiré les internautes.

L'humoriste et rappeur Sépi a choisi de détourner le tube de l'été 2017 pour réaliser un clash des terroirs avec son ami Mike Ruiz. Sépi défend l'Alsace, son comparse bataille pour la Savoie. "Alsacien, de Paris à Strasbourg, c'est deux heures en TGV, et on profite à fond, oui de nos deux jours fériés", chante le premier. "Savoyard, de Chambé ou d'Annecy, ici y'a que des chalets. Et l'été, on aime se baigner au lac du Bourget puis faire un tour à Musilac pour boire et s'ambiancer", expose le second.

La reprise du président vénézuélien qui agace

Plus politique, le président vénézuélien Nicolas Maduro a repris le thème de la chanson Despacito pour promouvoir la réforme controversée qu'il porte. Dans cette version modifiée, une voix chantonne : "La Constituante ne veut que la paix, c'est avec de l'amour que nous sauverons la patrie. Petit à petit, doucement, nous laissons la haine, je te le garantis. Lentement, prends un bulletin plutôt que les armes, et exprime tes idées toujours dans la paix et le calme."

Luis Fonci et Daddy Yankee ont condamné ce détournement. "Que tu t'appropries illégalement une chanson n'est rien comparé au crime que tu commets et que tu as commis au Venezuela", a écrit Daddy Yankee sur son compte Instagram en s'adressant directement au président Maduro.

¿Qué se puede esperar? de una persona que le ha robado tantas vidas a jóvenes soñadores y a un pueblo que lo que busca es un mejor futuro para sus hijos. Que te apropies ilegalmente de una canción (Despacito), no se compara con el crimen que cometes y has cometido en Venezuela. Es una burla, no tan solo para mis hermanos venezolanos, sino para el mundo entero su régimen dictatorial. Con ese nefasto plan de mercadeo, usted solo continuará poniendo en evidencia su ideal fascista, que ha matado a cientos de héroes y más de 2000 heridos. Como co-autor del tema, también me uno a las expresiones de la co-autora de la canción "Despacito" @erikaender. #NoAprobado #BastaYa #venezuelalibre

Une publication partagée par Daddy Yankee (@daddyyankee) le

Il y a également eu des reprises purement instrumentales. Mais exécutées grâce à des procédés insolites. Par exemple, les Bottle Boys (originaires du Danemak) ont utilisé des flûtes de pan fabriquées avec des bouteilles en verre pour réinterpréter la fameuse chanson. Ils n'en sont pas à leur coup d'essai : ils ont déjà revisité Beat it de Michael Jackson ou encore Pokerface de Lady Gaga.

L'humoriste français Arnaud Soly a lui aussi utilisé une flûte. Mais il a eu recours à une flûte à bec, dans laquelle il soufflait par la narine. Il a l'habitude de jouer de cet instrument de cette façon, comme le montrent ses vidéos.

Vous êtes à nouveau en ligne