Chiffres du chômage : nouvelle augmentation au mois de juin

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Avec a voiture les risques sont plus. Marie Drucker: Merci Xavier Tytelman. 9.400 demandeurs d'emplois supplémentaires, le chômage accuse une nouvelle augmentation au mois de juin. Les séniors sont toujours les plus touchés. Aucun changement de tendance. Pour le 8e mois consécutif, le chômage en juin a augmenté. Il atteint même un nouveau record. Il y a désormais en France, d'emploi sans aucune activité. Par rapport au mois précedent, c'est une augmentation de 0,3 %, soit 9.400 chômeurs de plus. La hausse la plus forte concerne les plus de 50 ans : + 0,9 %. Une seule catégorie enregistre une baisse, les moins de 25 ans. 0,3 %. Des mauvais chiffres qui ne surprennent pas les Français. C'est dommage, on ne voit pas d'évolution. Tout le monde dit que ça va mieux et en fait non. J'ai bien lutté pendant un an pour trouver du travail. J'ai du travail en ce moment. Mais c'était un coup de chance. Fatalisme également au Parti socialiste, pendant qu'à droite on demande un changement de politique. Je crains que les prochains mois ne soient pas ceux de l'inversion de la courbe du chômage. Nous aurons à nouveau des hausses dans les mois qui viennent. Entre le moment où nous votons et le moment où les choses se mettent en place, il y a toujours un temps de latence. Le gourvernement n'y arrive pas. Il n'y a toujours pas d'enveloppe. On continue de détruire de l'emploi dans le secteur privé. Pour faire baisser le chômage, le gouvernement mise notamment sur l'entrée en vigueur du pacte de responsabilité.

Avec a voiture les risques sont plus.

Marie Drucker: Merci Xavier Tytelman. 9.400 demandeurs d'emplois supplémentaires, le chômage accuse une nouvelle augmentation au mois de juin. Les séniors sont toujours les plus touchés.

Aucun changement de tendance. Pour le 8e mois consécutif, le chômage en juin a augmenté. Il atteint même un nouveau record. Il y a désormais en France, d'emploi sans aucune activité. Par rapport au mois précedent, c'est une augmentation de 0,3 %, soit 9.400 chômeurs de plus. La hausse la plus forte concerne les plus de 50 ans : 0,9 %. Une seule catégorie enregistre une baisse, les moins de 25 ans.

0,3 %. Des mauvais chiffres qui ne surprennent pas les Français.

C'est dommage, on ne voit pas d'évolution. Tout le monde dit que ça va mieux et en fait non.

J'ai bien lutté pendant un an pour trouver du travail.

J'ai du travail en ce moment. Mais c'était un coup de chance.

Fatalisme également au Parti socialiste, pendant qu'à droite on demande un changement de politique.

Je crains que les prochains mois ne soient pas ceux de l'inversion de la courbe du chômage. Nous aurons à nouveau des hausses dans les mois qui viennent. Entre le moment où nous votons et le moment où les choses se mettent en place, il y a toujours un temps de latence.

Le gourvernement n'y arrive pas. Il n'y a toujours pas d'enveloppe. On continue de détruire de l'emploi dans le secteur privé.

Pour faire baisser le chômage, le gouvernement mise notamment sur l'entrée en vigueur du pacte de responsabilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne