Carte vigilance météo

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

De la neige en hiver et en montagne, cela n'a rien d'exceptionnel. Pourtant, les fortes précipitations apportées par la tempête Dirk augmentent considérablement le risque d'avalanches. Dans les Pyrénées ainsi que dans les Alpes du Sud, les stations n'ont pas hésité a fermer tout au partie de leur domaine afin de procéder à la sécurisation des pistes et des routes. A Serre-Chevalier il est tombé près de 60 cm de neige en moins de 24 H. A 2 200 m, le vent souffle. Le risque d'avalanche est de 4 sur 5. Les artificiers sont au travail, les explosions s'enchaînent. Une soixantaine de tirs avant l'ouverture des pistes. La station sera sécurisée. Guillaume dame les pistes depuis 2 H du matin. La météo est mauvaise. Il a neigé, il y a beaucoup de vent, avec les congères c'est pas évident. On ne voit pas trop. A 9 H, tout est prêt pour accueillir les premiers skieurs. Des vacanciers prudents. On va rester sur les pistes. Gros risque d'avalanche, on va sortir sécurisé. Certains partent skier hors piste. On y va quand même pour les sensations. Neige fraîche, brouillard et vent fort. L'alerte reste maximale. L'ensemble des pisteurs secouristes de la station vont patrouiller toute la journée. En fonction de l'évolution des conditions on pourrait fermer des pistes. De nouvelles chutes de neige sont prévues samedi. Du plaisir en perspective pour les vacanciers qui doivent rester prudent sur les pistes. Autre conséquence, l'axe Paris-Milan connaît quelques perturbations. Les trains de nuit reliant les deux villes ont dû faire demi-tour. Cet épisode météorologique causé par la tempête Dirk n'est pas encore tout à fait terminé, même si la carte de vigilance est un peu plus optimiste qu'en début de semaine : 3 départements restent placés en alerte orange. Alerte aux inondations pour le Morbihan et l'Ille.

De la neige en hiver et en montagne, cela n'a rien d'exceptionnel. Pourtant, les fortes précipitations apportées par la tempête Dirk augmentent considérablement le risque d'avalanches. Dans les Pyrénées ainsi que dans les Alpes du Sud, les stations n'ont pas hésité a fermer tout au partie de leur domaine afin de procéder à la sécurisation des pistes et des routes. A Serre-Chevalier il est tombé près de 60 cm de neige en moins de 24 H.

A 2 200 m, le vent souffle. Le risque d'avalanche est de 4 sur 5. Les artificiers sont au travail, les explosions s'enchaînent. Une soixantaine de tirs avant l'ouverture des pistes.

La station sera sécurisée.

Guillaume dame les pistes depuis 2 H du matin. La météo est mauvaise.

Il a neigé, il y a beaucoup de vent, avec les congères c'est pas évident. On ne voit pas trop.

A 9 H, tout est prêt pour accueillir les premiers skieurs. Des vacanciers prudents.

On va rester sur les pistes.

Gros risque d'avalanche, on va sortir sécurisé.

Certains partent skier hors piste.

On y va quand même pour les sensations.

Neige fraîche, brouillard et vent fort. L'alerte reste maximale.

L'ensemble des pisteurs secouristes de la station vont patrouiller toute la journée. En fonction de l'évolution des conditions on pourrait fermer des pistes.

De nouvelles chutes de neige sont prévues samedi. Du plaisir en perspective pour les vacanciers qui doivent rester prudent sur les pistes.

Autre conséquence, l'axe Paris-Milan connaît quelques perturbations. Les trains de nuit reliant les deux villes ont dû faire demi-tour. Cet épisode météorologique causé par la tempête Dirk n'est pas encore tout à fait terminé, même si la carte de vigilance est un peu plus optimiste qu'en début de semaine : 3 départements restent placés en alerte orange. Alerte aux inondations pour le Morbihan et l'Ille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne