Bretagne : réveillon à la bougie

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Dans certaines régions, ce Noël 2013 a un caractère plutôt inattendu. Les dégâts causés par la tempête Dirk ont contraint certains d'entre vous à réveillonner sans électricité. Une soirée à la bougie, comme à Naizin, un village du Morbihan. La nuit n'est pas encore tombée, mais il fait déjà noir dans le salon. Avec 24 personnes à table, il va falloir gérer les bougies. Réveillon aux chandelles dans cette famille privée d'électricité par la tempête. Pour manger chaud, il reste la cuisinière à gaz. Et la solidarité des voisins. Le gratin, on vient de le réchauffer au four. Chaque année, cette famille se réunit au grand complet. Le réveillon ne sera pas annulé pour une simple panne de courant. Les bougies ravissent les invités. C'est la première fois, c'est amusant. On voit pas ce qu'il y a dans l'assiette. On apprécie mieux les saveurs. En cuisine, le service se fait à tâtons. Sans électricité, tout est convivial selon la maîtresse de maison. La cheminée, on l'aurait peut-être pas allumée. Les enfants, ils seraient dans une pièce pour jouer, plutôt qu'avec nous. Les enfants, le Père Noël est passé. Mais il a fait quelques impairs. Y a pas d'électricité. Il n'avait pas prévu la panne de courant. Lendemain de fête difficile dans certaines zones de Bretagne concernées par des inondations.

Dans certaines régions, ce Noël 2013 a un caractère plutôt inattendu. Les dégâts causés par la tempête Dirk ont contraint certains d'entre vous à réveillonner sans électricité. Une soirée à la bougie, comme à Naizin, un village du Morbihan.

La nuit n'est pas encore tombée, mais il fait déjà noir dans le salon.

Avec 24 personnes à table, il va falloir gérer les bougies.

Réveillon aux chandelles dans cette famille privée d'électricité par la tempête. Pour manger chaud, il reste la cuisinière à gaz. Et la solidarité des voisins.

Le gratin, on vient de le réchauffer au four.

Chaque année, cette famille se réunit au grand complet. Le réveillon ne sera pas annulé pour une simple panne de courant. Les bougies ravissent les invités.

C'est la première fois, c'est amusant.

On voit pas ce qu'il y a dans l'assiette. On apprécie mieux les saveurs.

En cuisine, le service se fait à tâtons. Sans électricité, tout est convivial selon la maîtresse de maison.

La cheminée, on l'aurait peut-être pas allumée. Les enfants, ils seraient dans une pièce pour jouer, plutôt qu'avec nous.

Les enfants, le Père Noël est passé.

Mais il a fait quelques impairs.

Y a pas d'électricité.

Il n'avait pas prévu la panne de courant.

Lendemain de fête difficile dans certaines zones de Bretagne concernées par des inondations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne