Barrage de Sivens : il n'y aura ni ONG, ni agriculteurs lors de la réunion au ministère

Des opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn) érigent une construction sur le site du chantier, le 29 octobre 2014.
Des opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn) érigent une construction sur le site du chantier, le 29 octobre 2014. (REMY GABALDA / AFP)

Une réunion sur la retenue d'eau controversée doit avoir lieu mardi au ministère de l'Ecologie en présence d'élus et d'experts. 

La réunion prévue mardi au ministère de l'Ecologie sur le chantier du barrage contesté de Sivens (Tarn) se fera avec des élus, des responsables de l'Agence de l'eau Adour-Garonne et des agents de l'Etat, mais sans les ONG ni les agriculteurs, indique une source ministérielle, vendredi 31 octobre. Cette réunion doit se tenir alors que la suspension des travaux est entérinée sine die par le conseil général du Tarn.

Des associations réclament une "large concertation"

Cette nouvelle n'est pas du goût de tous. Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement (FNE), critique l'absence des associations écologistes et des représentants du monde agricole. "On nous a expliqué que ce n'était pas une réunion avec toutes les parties prenantes, mais une réunion avec les experts" qui ont signé un rapport critique sur le projet. "On ne peut pas régler ça avec une réunion d'experts, il faut une large concertation", a ajouté le responsable de FNE, un réseau d'associations auquel appartenait Rémi Fraisse, le militant écologiste mort dimanche dernier sur le chantier.

Mercredi, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, avait annoncé qu'elle réunirait "l'ensemble des parties prenantes", en citant notamment "les élus, techniciens et agences de l'eau". Elle a réclamé "une solution qui justifie l'engagement des fonds publics et européens sur des ouvrages comme ceux-là".

Vous êtes à nouveau en ligne