INFO FRANCEINFO. Facs de sport saturées : le tirage au sort guette encore les candidats à la filière STAPS

Image d\'illustration.
Image d'illustration. (MAXPPP)

Selon nos informations, il y aurait actuellement deux fois plus de candidats inscrits en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) que de places disponibles.

C'est une info franceinfo : faute de places, les élèves de terminale qui souhaitent intégrer la filière sport à l'université l'an prochain seront, comme les années précédentes, départagés par le tirage au sort. Selon nos informations, il y aurait actuellement, d'après les premières estimations, deux candidats inscrits en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)... pour une seule place !

Déjà 33 000 inscrits pour seulement 17 000 places

Orlane François est présidente de l'Anestaps, le syndicat des étudiants en STAPS et suit de très près les inscriptions APB qui seront closes mercredi 31 mai au soir. "Actuellement, on a 33 000 jeunes qui ont décidé en première intention de partir en STAPS à la rentrée et on a 17 000 places affichées sur Admission Post Bac", souligne-t-elle. Même si parmi les inscrits certains n'obtiendront pas leur bac et que d'autres accepteront d'autres choix d'études, beaucoup risquent donc de rester sur le carreau, sortis par le tirage au sort.

On va avoir peut-être plus de 7 000, 8 000 ou 9 000 jeunes sans formation à la rentréeOrlane François, présidente de l'Anestapsà franceinfo

Le tirage au sort est pratiqué en STAPS depuis déjà plusieurs années. Pourtant, selon la loi, tous les bacheliers doivent pouvoir accéder à la formation de leur choix. Le problème, c'est que les facs sont saturées. Avec le boum démographique, 40 000 étudiants de plus que l'an dernier vont débarquer à l'université à la rentrée de septembre. Un nouveau record. Problème : les voeux des futurs étudiants se concentrent seulement sur une poignée de filières. Selon nos informations, près de la moitié des élèves de terminale ont demandé l'an prochain une fac de sport, de droit, de psychologie ou une première année de médecine.

Les élèves de terminale ont jusqu'à mardi soir pour modifier, s'ils le souhaitent, l'ordre de leurs voeux d'études sur la plate-forme APB.