Baccalauréat : des enseignants appellent à une grève de la surveillance

FRANCE 3

Dans cette version, le baccalauréat pourrait être l'avant-dernier avant la réforme de 2021. Plusieurs syndicats d'enseignants y sont opposés et ont décidé de faire une grève de la surveillance lundi 17 juin.

À Rennes (Ille-et-Vilaine) comme partout en France, les enseignants sont en colère. Certains font une grève de la surveillance en ce premier jour du baccalauréat lundi 17 juin, sans perturber l'examen. "On se bat contre un baccalauréat qui va être local et inégal. On se bat aussi contre un lycée qui va être inégalitaire et élitiste. On se bat aussi contre des conditions d'étude et de travail qui se dégradent", explique Philippe Melaine, secrétaire départemental SNES-FSU 35.

5% des enseignants en grève selon le ministère de l'Éducation nationale

À Marseille (Bouches-du-Rhône), les enseignants manifestent pour les mêmes raisons : la mise en cause du contrôle continu. Selon les enseignants grévistes, le contrôle continu donnerait une valeur différente au diplôme selon les établissements et selon les origines des élèves. Sur le territoire national, les épreuves se sont déroulées normalement selon le ministère de l'Éducation nationale. Des enseignants avaient été appelés en renfort. Seulement 5% des enseignants étaient en grève lundi 17 juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne