Bac : seule la moitié des recalés se réinscrivent

Un lycéen consulte les résultats du bac le 7 juillet 2015 à Paris.
Un lycéen consulte les résultats du bac le 7 juillet 2015 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Le ministère de l'Education nationale a publié une étude portant sur l'édition 2013.

Un décrochage massif. Seule la moitié des candidats qui ont échoué au baccalauréat 2013 se sont inscrits à la session 2014 de l'examen. C'est ce que révèle une étude réalisée par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et publiée mardi 13 octobre par le ministère de l'Education nationale. En voici les principaux enseignements. 

Moins de réinscriptions chez les recalés du bac pro

Dans les filières générale et technologique, parmi les 42 000 recalés de la session 2013, sept sur dix se sont réinscrits l'année suivante. Mais cette proportion chute à trois recalés sur dix dans la voie professionnelle, parmi les 41 500 qui n'avaient pas réussi l'examen en 2013. Conséquence : seuls 52% des recalés en 2013 au bac général et technologique ont finalement décroché leur diplôme en 2014 et à peine 19,5% des recalés au bac pro.

Plus de réinscrits pour le bac S que pour les autres

Le taux de réinscription des recalés fluctue aussi selon les séries du baccalauréat : 82,3% en série scientifique, 40,8% en comptabilité-gestion, 17,9% en structures métalliques.

Moins de réinscriptions à Limoges qu'à Reims 

Cette statistique varie également fortement d'une académie à l'autre. Outre-mer, on compte 60% pour le bac général et technologique à La Réunion, mais 81% à Mayotte. En métropole, c'est dans l'académie de Limoges que le taux de réinscription est le plus faible, avec 64%, alors qu'il est le plus élevé dans celle de Reims (76%).

Les redoublants se réinscrivent moins que les autres

A noter que la réinscription est plus fréquente pour les candidats qui n'avaient pas de retard de scolarité. Tout comme pour ceux qui ont été admis à l'oral de rattrapage. Enfin, seuls 40% de ceux qui ont raté leur bac pour la deuxième fois en 2013 se sont inscrits une troisième fois en 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne