Bac : la vraie valeur des notes

FRANCE 3

Une équipe de France 3 a enquêté sur la façon dont les enseignants notent les copies des candidats, souvent avec indulgence.

Les candidats au bac ont à peine rendu leurs copies que les correcteurs entre déjà en scène. C'est le cas d'Anne-Claire, professeur d'histoire-géographie, qui vient de récupérer les textes de 80 élèves, ainsi que des recommandations sur la manière de les noter. Un document du ministère demande ainsi de la valorisation plutôt que de la sévérité. L'enseignante précise : "Il n'y a pas de consignes d'indulgence, mais il faut que la moyenne soit acceptable", c'est-à-dire en accord avec les moyennes des années précédentes.

Modération et parfois harmonisation

C'est parti pour une trentaine d'heures de correction. Les copies ont été mélangées, et viennent de différents établissements. Une fois qu'elle a traité une trentaine de documents, Anne-Claire a l'obligation de contacter sa hiérarchie pour lui donner la moyenne qu'elle a donnée aux copies. Elle doit ensuite attendre la réponse d'un modérateur, qui compare le chiffre avec ceux de trois autres correcteurs. "Ça nous permet d'harmoniser si nécessaire", résume-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne