Bac 2015 : voici les sujets de l'épreuve de philo... et leurs corrigés

Un élève pendant l\'épreuve de philosophie du baccalauréat, le 16 juin 2014.
Un élève pendant l'épreuve de philosophie du baccalauréat, le 16 juin 2014. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Pour les élèves de terminale des séries générales, qui ont passé leur bac mercredi, les sujets ont tourné autour de l'art, la politique ou la morale.

"Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?" Vous avez quatre heures. C'est un des sujets de l'épreuve de philosophie, sur lesquels ont planché les élèves de terminale des séries générales depuis 8 heures, mercredi 17 juin. Les intitulés des sujets ont été progressivement révélés, une heure après le début des épreuves du baccalauréat 2015. Les voici, avec des liens vers les corrigés.

>> Suivez le déroulé des épreuves en direct

L'enjeu est particulièrement important pour les littéraires, car la philosophie affiche un coefficient 7, alors qu'il est de 4 en ES et de 3 en S. A partir de 14 heures, ce sera au tour des séries technologiques de se confronter à l'épreuve.

Série L

Les sujets. En section littéraire, les élèves ont donc le choix entre : "Respecter tout être vivant est-ce un devoir moral ?" ou "Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?". Le commentaire de texte porte sur un extrait d'Alexis de Tocqueville.

Les corrigés. L'Etudiant propose une problématisation du premier sujet, rappelant que les "êtres vivants ne sont pas des choses". Le plan possible pour le second se conclut par l'idée : "je 'suis" ce que je fais de moi". Voici enfin les principaux arguments qu'il convenait de recenser autour de l'extrait de De la démocratie en Amérique.

Série ES

Les sujets. En section économique et social, les élèves peuvent opter pour "L'artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ?" ou "La conscience de l'individu n'est-elle que le reflet de la société à laquelle il appartient ?". Le commentaire de texte porte sur un extrait de Baruch Spinoza.

Les corrigés. Le plan de L'Etudiant pour le premier sujet s'achève par : "L'artiste ne donne pas seulement à comprendre, il donne un monde" (version complète ici). Le corrigé du second, lui, s'interroge largement sur la notion de "conscience isolée". L'Etudiant liste aussi les notions qu'il fallait dégager du texte de Spinoza (Traité théologico-politique)..

Les sujets S

Les sujets. En section scientifique, "La politique échappe-t-elle à l'exigence de vérité ?" et "Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens ?" sont les deux sujets proposés. Le commentaire  porte sur un texte de Cicéron.

Les corrigés. Pour répondre à la première question, L'Etudiant rappelle que les citoyens sont ou devraient être des lanceurs d'alerte réclamant la vérité et contrôlant les politiques. Le magazine esquisse quelques pistes sur le sens (ou le non-sens de l'art). Et propose une argumentation construite à partir du texte de Cicéron portant sur la "divination'.

Vous êtes à nouveau en ligne