Aube : le quotidien compliqué par les inondations

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Seule solution : que l'eau s'en aille. Dans certaines communes, le quotidien était compliqué. C'est le cas à Bar-sur-Seine, dans l'Aube. Ce supermarché de Bar-sur-Seine cerné par les eaux. Jusqu'à 80 cm dans les rayons, et dans ce magasin de photo le gérant découvre l'ampleur des dégâts. C'est monté cette nuit, et en arrivant ce matin, il y avait ça d'eau. Tout son matériel a pris l'eau, près de 150.000 E de perdus. C'est catastrophique, tout est fichu. La Seine a atteint un niveau historique. Pour rentrer de l'école, il faut employer les grands moyens. On essaie de rejoindre la maison. J'avance prudemment, en surveillant le courant. Leur maison est encerclée. Pour l'instant pas question de partir, même si la nuit s'annonce compliquée. On essaie de penser plus vite que l'eau n'arrive. On essaie de pomper. D'autres évacuent, par précaution. Oui, je m'en vais, ma femme n'est pas rassurée. Elle a peur de devoir évacuer en pleine nuit. Ceux qui restent devront compter sur la solidarité. On s'entraide. Oui, c'est un bon voisin. La Seine pourrait continuer de monter cette nuit,.

Seule solution : que l'eau s'en aille.

Dans certaines communes, le quotidien était compliqué. C'est le cas à Bar-sur-Seine, dans l'Aube.

Ce supermarché de Bar-sur-Seine cerné par les eaux. Jusqu'à 80 cm dans les rayons, et dans ce magasin de photo le gérant découvre l'ampleur des dégâts.

C'est monté cette nuit, et en arrivant ce matin, il y avait ça d'eau.

Tout son matériel a pris l'eau, près de 150.000 E de perdus.

C'est catastrophique, tout est fichu.

La Seine a atteint un niveau historique. Pour rentrer de l'école, il faut employer les grands moyens.

On essaie de rejoindre la maison. J'avance prudemment, en surveillant le courant.

Leur maison est encerclée. Pour l'instant pas question de partir, même si la nuit s'annonce compliquée.

On essaie de penser plus vite que l'eau n'arrive.

On essaie de pomper.

D'autres évacuent, par précaution.

Oui, je m'en vais, ma femme n'est pas rassurée. Elle a peur de devoir évacuer en pleine nuit.

Ceux qui restent devront compter sur la solidarité.

On s'entraide.

Oui, c'est un bon voisin.

La Seine pourrait continuer de monter cette nuit,.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne