Anti-mariage pour tous : solutions contre les débordements

Laurent Delahousse : Merci. Du côte du ministère de l'Interieur, on craignait des débordements en raison de la présence de groupuscules d'extrême droite. Hier soir, 56 personnes avaient été interpellées sur les Champs-Elysées et placées en garde à vue. 4.500 policiers sont mobilisés aujourd'hui. Le siège du parti socialiste investi par une vingtaine de militants d'extrême droite. Ils ont déployé sur la terrasse une banderole réclamant la démission de François Hollande avant d'être interpellés par la police. C'est le seul incident pour le moment qui a émaillé la manifestation. Par mesure de prévention, les membres de cet autre groupe extrémiste qui s'est rassemble place de l'Opéra ont eux été contrôles et certains interpellés. Objectif : éviter tout dérapage. 4.500 policiers ont été déployés le long des différents parcours et dans les rues adjacentes. Les organisateurs de la manifestation de leur côté Celui-ci est aussi chargé de filmer le défilé. C'est pour avoir des prueves ensuite. Je cherche des extrémistes mais je ne trouve pas. Le camescope. L'organisation a aussi payé une centaine d'employés de société de sécurité. Dans l'esprit des organisateurs il s'agit de montrer a Manuel Valls que le mouvement ne présente pas de danger. C'est un piège qu'il nous a tendu. Il prétend que les familles ne devaient pas venir. Il n'y a pas de problème pour les familles. Pour le moment, les manifestations se sont globalement déroulée dans le calme. Au total, entre hier soir et aujourd'hui en marge de ces défilés, 96 personnes ont été interpellées et.

Laurent Delahousse : Merci. Du côte du ministère de l'Interieur, on craignait des débordements en raison de la présence de groupuscules d'extrême droite. Hier soir, 56 personnes avaient été interpellées sur les Champs-Elysées et placées en garde à vue. 4.500 policiers sont mobilisés aujourd'hui.

Le siège du parti socialiste investi par une vingtaine de militants d'extrême droite. Ils ont déployé sur la terrasse une banderole réclamant la démission de François Hollande avant d'être interpellés par la police. C'est le seul incident pour le moment qui a émaillé la manifestation. Par mesure de prévention, les membres de cet autre groupe extrémiste qui s'est rassemble place de l'Opéra ont eux été contrôles et certains interpellés. Objectif : éviter tout dérapage. 4.500 policiers ont été déployés le long des différents parcours et dans les rues adjacentes. Les organisateurs de la manifestation de leur côté Celui-ci est aussi chargé de filmer le défilé. C'est pour avoir des prueves ensuite.

Je cherche des extrémistes mais je ne trouve pas. Le camescope.

L'organisation a aussi payé une centaine d'employés de société de sécurité. Dans l'esprit des organisateurs il s'agit de montrer a Manuel Valls que le mouvement ne présente pas de danger.

C'est un piège qu'il nous a tendu. Il prétend que les familles ne devaient pas venir.

Il n'y a pas de problème pour les familles.

Pour le moment, les manifestations se sont globalement déroulée dans le calme. Au total, entre hier soir et aujourd'hui en marge de ces défilés, 96 personnes ont été interpellées et.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne