Annemasse : une employée d'un bureau de change séquestrée 24 heures ainsi que son compagnon

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

C'est une habitante du quartier qui a donné l'alerte hier matin. En passant devant le bureau de change, elle remarque que la porte est ouverte et entend des cris. La dame était devant le change, elle a vu que ce n'était pas normal. Elle a alerté la police. A l'intérieur, la police découvre la gérante ligotée. Cette dernière explique qu'elle a été séquestrée pendant plus de 24 heures, avec son compagnon, par quatre individus. A 2 km de là, dans le camping-car qui leur sert d'habitation, la police retrouve effectivement le gérant, lui aussi entravé. Le couple a été pris en otage dans la nuit de jeudi a vendredi et les malfaiteurs ont attendu samedi matin pour emmener de force la femme au bureau de change et se faire ouvrir le coffre. Il y avait le marché, tous les commerçants étaient là, et personne n'a rien vu. Cela a été fait vraiment en douce. Les deux victimes, choquées mais pas blessées, ont été hospitalisées. L'établissement où elles travaillent depuis deux mois se situe à 100m de la frontière suisse. L'enquête est menée par la police judiciaire d'Annecy. Ce bureau de change avait déjà été braqué en novembre à l'explosif. A l'époque, les malfaiteurs étaient repartis bredouilles. Cette fois, les braqueurs auraient pu emporter plusieurs dizaines de milliers d'euros.

C'est une habitante du quartier qui a donné l'alerte hier matin. En passant devant le bureau de change, elle remarque que la porte est ouverte et entend des cris.

La dame était devant le change, elle a vu que ce n'était pas normal. Elle a alerté la police.

A l'intérieur, la police découvre la gérante ligotée. Cette dernière explique qu'elle a été séquestrée pendant plus de 24 heures, avec son compagnon, par quatre individus. A 2 km de là, dans le camping-car qui leur sert d'habitation, la police retrouve effectivement le gérant, lui aussi entravé. Le couple a été pris en otage dans la nuit de jeudi a vendredi et les malfaiteurs ont attendu samedi matin pour emmener de force la femme au bureau de change et se faire ouvrir le coffre.

Il y avait le marché, tous les commerçants étaient là, et personne n'a rien vu. Cela a été fait vraiment en douce.

Les deux victimes, choquées mais pas blessées, ont été hospitalisées. L'établissement où elles travaillent depuis deux mois se situe à 100m de la frontière suisse. L'enquête est menée par la police judiciaire d'Annecy. Ce bureau de change avait déjà été braqué en novembre à l'explosif. A l'époque, les malfaiteurs étaient repartis bredouilles. Cette fois, les braqueurs auraient pu emporter plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne