VIDEO. Une association dévoile des images chocs d'une ferme à visons

One voice

L’association de défense des animaux One Voice, qui publie cette vidéo, lance une pétition demandant l’interdiction de l’élevage de visons pour la fourrure en France.

Les images sont difficilement soutenables : des centaines de visons, entassés dans des cages au milieu de leurs excréments et de restes de nourriture moisis. L’association de défense des animaux One Voice lance, lundi 9 janvier, une pétition demandant l’interdiction de l’élevage de visons pour la fourrure en France. Le Parisien, qui publie cette vidéo, rappelle que le marché de la fourrure dans le monde pèse près de 35 milliards d’euros.

One Voice dénonce, avec cette vidéo tournée clandestinement dans une ferme dont on ignore la localisation, les conditions dans lesquelles les animaux sont élevés et la maltraitance qu'ils subissent. Avant leur mise à mort par asphyxie, les bêtes sont jetées dans des conteneurs. Celles qui s'échappent sont rattrapées par un chien.

Chaque année, 56 millions d'animaux sont tués pour leur fourrure, dont de nombreux visons. Un manteau de cet animal peut atteindre les 55 000 euros. Mais le vison sert à confectionner d'autres produits, comme des ours en peluche. L'entreprise française Histoires de bêtes, qui propose des peluches faites à partir de vraie fourrure d'animaux, fait justement l'objet d'une pétition et d'appels au boycott. La direction, elle, se défend de toute maltraitance animale.

Vous êtes à nouveau en ligne