VIDEO. Trafic d'animaux : quatorze orangs-outans renvoyés en Indonésie

REUTERS

Douze de ces orangs-outans, natifs de l'île de Bornéo en Indonésie, faisaient l'objet d'un trafic d'animaux.

Un convoi exceptionnel. Quatorze orangs-outans, détenus illégalement en Thaïlande, ont été rapatriés en Indonésie, jeudi 12 novembre, rapporte The South China Morning Post (en anglais). La délicate opération ne s'est pas déroulée sans incidents. Un des orangs-outans a arraché le doigt d'un agent du Département des parcs nationaux lorsque ce dernier le mettait en cage.

Plusieurs centaines de ces singes d’Asie disparaissent chaque année en raison du braconnage et de la déforestation, rappelle 20 Minutes. L’orang-outan figure sur la liste rouge des espèces en danger de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Soixante jours en quarantaine

Douze de ces orangs-outans, natifs de l'île de Bornéo en Indonésie, faisaient l'objet d'un trafic d'animaux. lls avaient été capturés bébés. Ils ont été sauvés il y a sept ans par la police thaïlandaise et envoyés dans un parc animalier près de Bangkok (Thaïlande).

"Ils auraient dû être renvoyés tout de suite, explique Edwin Wiek, directeur de la Fondation des amis de la faune de Thaïlande. Maintenant, il est trop tard pour qu'ils retournent à l'état sauvage."

Les orangs-outans vont passer soixante jours en quarantaine dans un parc de safari à Jakarta et seront placés dans un centre à Bornéo, qui abrite 2 000 orangs-outans.

Vous êtes à nouveau en ligne