VIDEO. Le sort de la corrida fixé par le Conseil constitutionnel

Isabelle Baechler et Nicolas Metaueur - France 2

Le Conseil constitutionnel doit décider, vendredi 21 septembre, si la tauromachie est compatible avec la loi, et donc si elle doit être ou non interdite, comme le réclament les anticorrida. France 2 a rencontré des aficionados et des anticorrida connus en France. 

SOCIETE - Le Conseil constitutionnel doit décider, vendredi 21 septembre, si la tauromachie est compatible avec la loi, et donc si elle doit être ou non interdite, comme le réclament les anticorrida. Le Crac Europe (Comité radicalement anticorrida) et l'association Droits des animaux (DDA) sont à l'origine de la procédure judiciaire qui a conduit à l'examen d'une question prioritaire de constitutionnalité sur la tauromachie.

Les défenseurs des animaux réclament la suppression des dérogations qui autorisent la tauromachie comme les combats de coq sous couvert "du principe de tradition locale ininterrompue". Les Français sont partagés, 48% pensant que l'interdiction devrait être le cas partout dans le pays et 42% prônant le statu quo, son maintien dans les villes du Sud, selon un sondage Ifop pour Midi Libre diffusé jeudi. France 2 a rencontré des aficionados et des anticorrida connus en France. 

Vous êtes à nouveau en ligne