Thaïlande : cet éléphant, blessé par une mine, en est à sa neuvième patte artificielle

L\'éléphante Mosha, blessée par une mine il y a une dizaine d\'années, reçoit sa neuvième prothèse, le 29 juin 2016 à Lampang (Thaïlande).  
L'éléphante Mosha, blessée par une mine il y a une dizaine d'années, reçoit sa neuvième prothèse, le 29 juin 2016 à Lampang (Thaïlande).   (ATHIT PERAWONGMETHA / REUTERS)

Mosha était âgée de 7 mois quand elle a marché sur une mine, il y a une dizaine d'années.

Mosha était âgée de 7 mois quand elle a marché sur une mine près de la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie. Elle pesait 590 kg. Elle a été le premier éléphant à être équipé d'une prothèse, raconte le New York Times, vendredi 1er juillet. Aujourd'hui, une dizaine d'années plus tard, elle pèse plus de 1 800 kg, et sa croissance a nécessité de changer plusieurs fois son équipement. L'éléphante a reçu cette semaine sa neuvième patte artificielle, indique le quotidien américain.

Mosha fait partie d'une dizaine d'éléphants blessés par des mines antipersonnel dans cette région frontalière, où des rebelles s'opposent au régime birman depuis des décennies. 

"Si elle ne peut pas marcher, elle meurt", explique un médecin orthopédiste, qui a aidé à concevoir ces prothèses pour éléphants. Il était temps, pour Mosha, de recevoir sa nouvelle prothèse : "La façon dont elle marchait était déséquilibrée, et sa colonne vertébrale allait plier. Cela aurait nui à ses cartilages et elle aurait finalement cessé de marcher. Elle serait morte à cause de cela", a-t-il précisé.