Serge le lama : le conducteur du tramway témoigne pour la première fois

Serge le Lama, le 7 novembre 2013, à Bordeaux (Gironde).
Serge le Lama, le 7 novembre 2013, à Bordeaux (Gironde). (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Le journal "Sud Ouest" a recueilli le témoignage du conducteur du tram emprunté par le célèbre animal, un an, jour pour jour, après les faits.

"J'ai d'abord cru à un dromadaire." Dans les colonnes de Sud Ouest, Mathieu, 32 ans, raconte, vendredi 31 octobre, pour la première fois, la nuit où Serge le lama a emprunté son tramway. C'était il y a un an, jour pour jour, à Bordeaux (Gironde). Ce soir-là, cinq jeunes en état d'ivresse décident d'enlever l'animal, pensionnaire d'un cirque de la ville, et de l'emmener faire un tour.

"En arrivant à la station, je n'ai rien remarqué de particulier. Puis, j'ai activé la caméra de rétrovision et j'ai vu une masse rentrer dans le tram, raconte le conducteur. Le temps de mettre la caméra dessus, j'ai d'abord cru à un dromadaire. Puis, j'ai rapidement identifié qu'il s'agissait en fait d'un lama."

"Le lama donnait des coups de museau sur la vitre"

Les difficultés commencent alors. "Le plus difficile a été de se faire comprendre au PC sécurité. Il a fallu plusieurs appels pour qu'ils me croient. Il était 5h30, je conçois que c'était dur à croire…", se souvient Mathieu. Ces collègues seront convaincus après avoir vu les images des caméras de la station. Le conducteur décide alors de faire évacuer le tram "pour enfermer l'animal à l'intérieur".

Les ravisseurs Serge quittent la rame, mais continuent d'observer l'animal déambuler entre les sièges. "Pour eux, un peu ivres, c'était un jeu rigolo, mais pour moi, à jeun, un peu moins. Ma principale inquiétude était de savoir comment l'animal allait réagir", poursuit le conducteur.

Le lama remonte vers la cabine et commence à "donner des coups de museau sur la vitre". "Il y avait son reflet dans le miroir, il ne comprenait pas", explique Mathieu. Les agents de sécurité arrivent et récupèrent l'animal. Le conducteur prend une photo du lama, que ces collègues partagent sur Internet. Le buzz est lancé.

Vous êtes à nouveau en ligne