Pays-Bas : un programme de rencontres pour orangs-outans expérimenté dans un parc animalier

Un bébé orang-outan s\'accroche à une branche d\'arbre à Singapour, le 5 novembre 2014.
Un bébé orang-outan s'accroche à une branche d'arbre à Singapour, le 5 novembre 2014. (MAXPPP)

Des orangs-outans et des bonobos sont appelés à réagir à des photos de leurs congénères sur un écran tactile, dans le parc animalier De Apenheul.

Comme chez l'être humain, les rencontres entre primates peuvent être compliquées. Dans une expérience menée aux Pays-Bas, des orangs-outans et des bonobos sont appelés à réagir à des photos de leurs congénères sur un écran tactile, une sorte de "Tinder pour orangs-outans" afin de les aider à se reproduire, rapporte le parc animalier De Apenheul, mardi 31 janvier.

"Après avoir vu la photo, les singes doivent appuyer sur un point sur l'écran", a indiqué le parc situé à Apeldoorn, au centre des Pays-Bas. "Leur capacité de réaction est ainsi mesurée."

Clics entre orangs-outans

"Apenheul cherche à savoir si des femelles orangs-outans comme Samboja peuvent, en regardant des photos sur un écran tactile, émettre une préférence pour des 'amants' potentiels, avant que ceux-ci ne soient embarqués dans un avion à destination des Pays-Bas", a affirmé le journal local De Stentor.

Le quotidien parle d'un "Tinder pour orangs-outans", en référence à cette application qui permet de se chercher un partenaire amoureux d'un glissement de doigt : "si les humains peuvent directement faire leur choix via des photos sur un site de rencontres, pourquoi pas les singes ? (...) Le parc animalier espère ainsi augmenter les chances que cela clique entre deux orangs-outans."

Cela semble toutefois mal parti : l'expérience a dû être temporairement suspendue après qu'une jeune femelle a démoli l'écran tactile sur lequel étaient affichées des photos de potentiels prétendants.

Vous êtes à nouveau en ligne