Requins-marteaux : hécatombe au parc aquatique Nausicaa

FRANCE 2

Les trente spécimens de l'aquarium sont morts sans raison apparente. L'espèce semble être vulnérable.

L'espèce a été introduite il y a huit ans dans les bassins de l'aquarium Nausicaa de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Mais aujourd'hui, ils sont trente requins-marteaux à être morts en captivité, alors même qu'ils sont menacés dans leur habitat naturel. Comment expliquer cette hécatombe parmi les squales ? Le dernier mâle adulte est mort après avoir cessé de se nourrir à la fin de sa vie.

"Il y a des moments dans leur vie où ils vont être vulnérables"

"Il y a des moments dans leur vie où ils vont être très vulnérables, notamment la fin de l'enfance, la fin de la première année et la maturité sexuelle", explique Stéphane Hénard, responsable de l'aquariologie à Nausicaa. "Or c'est à ces deux moments-là que sont apparues les difficultés ici", indique-t-il. Des tests sont faits sur la qualité de l'eau afin de tenter de résoudre l'énigme des décès de ces requins transportés depuis les côtes australiennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne